Quand on prépare une présentation, on a tendance a tout faire en même temps. Pour être plus efficace, préparez votre intervention en trois étapes.

C’est vendredi, vous allez bucher tout le weekend (ou pas) sur le merveilleux (faut le lire vite) outil qu’est Microsoft PowerPoint (ou sur PowToon, si vous êtes fun) pour faire des textes qui bougent dans tous les sens et des images super drôles peut être même avec des petits chats mais soyons honnête, la star du jour, c’est vous, pas votre diaporama.

Une bonne présentation, c’est d’abord du contenu à valeur ajoutée, et une bonne mise en scène. Il est donc indispensable de structurer votre matière, mais aussi de veiller à ce que vos slides ne soient pas plus attractifs qu’indicatifs.

Vous connaissez la musique

Une bonne présentation, c’est d’abord du bon contenu. Avant de penser à votre discours ou votre diaporama, commencez par créer un document de base, et rédiger tout ce dont vous devez parler sous forme d’article.

Suivre quelques principes de la rédaction Web permet de mieux gérer l’attention de votre auditoire, et de vous assurer que les informations les plus importantes soient mieux retenues. Cela dit, vous noterez quelques différences entre l’oral et l’écrit:

1. Multipliez les titres, créez un titre étonnant pour chaque nouvelle idée à argumenter. Vous conservez ainsi l’attention et vous continuez à susciter l’intérêt tout au long de votre présentation.
2. Rédigez des sous-titres sous forme de métadescriptions. Synthétisez le gros de chaque idée à communiquer. Celles-ci seront ainsi mieux retenues ou mieux comprises.
3. Créez des listes à puces pour lister vos arguments, avant de rédiger votre matière. La liste à puce sera le plan qui vous guidera lors de votre discours*. Rédigez tout de même votre matière pour préparer votre argumentaire.

Devenez metteur en scène

Scénarisez votre présentation. Annotez le document que vous avez créé pour votre matière, avec plusieurs commentaires et quelques déviations.

Cela vous permettra de gérer votre timing, mais aussi de préparer quelques boutades pour regagner l’attention de votre public sur les parties les plus compliquées, par exemple.

Astuce:
*Créez des feuilles de note avec l’image de votre diapositive et la matière associée à celle-ci.
Cela vous permettra de ne pas couper le contact visuel avec votre public (en vous retournant) mais aussi, de noter les questions que l’on vous pose afin d’y répondre quand cela vous arrangera.

4. Préparez votre entrée par un trait d’humour ou un sondage à main levée et si possible, utilisez un insight pour impliquer votre auditoire.
5. Faites vivre votre présentation en variant l’intonation, la vitesse à laquelle vous parlez, etc. L’écrit permet d’utiliser la typographie pour guider et rythmer son propos. Utilisez ces codes dans votre document de base et adaptez-les à l’oral.
6. Rendez votre matière plus intéractive en préparant plusieurs questions voir de bons Call To Action, des microsondages, ou en créant quelques liens avec l’actualité.

Plantez le décor

Avec un bon diaporama, vous installez le décor de votre histoire. Il doit raconter tout ce que vous ne sauriez dire, mais il ne doit jamais attirer plus d’attention que vous.

Par pitié, évitez donc toute animation inutile. S’il vous plaît, évitez.

Astuce:
Maintenez un contact visuel avec votre public et /ou détournez son attention quand vous changez de slide pour conserver son attention.

7. Créez un kit graphique. Définissez un arrière-plan, 2 ou 3 couleurs (deux qui vont bien ensemble + 1 qui contraste), un style d’image (placez vos images sur une même page et remplacez celles qui ne s’accordent pas avec les autres) et pas plus de deux polices de caractère (1 police stylisée pour vos titres, une police standard pour vos textes).
8. Utilisez 1 slide par idée. Votre public sera ainsi attentif à ce que vous êtes en train de dire et non à ce que vous direz ensuite. Cela vous laisse aussi plus de place pour illustrer cette idée (par un graphique, une photo ou une vidéo).
9. Troquez la pyramide inversée contre un trapèze et un triangle. Votre diaporama doit être conçu pour indiquer à votre public où il se trouve et où il va. Vous n’y placerez donc que vos titres et vos métadescriptions (trapèze) et si cela est vraiment nécessaire, vos listes à puce. Conservez votre argumentaire détaillé ou votre matière rédigée (triangle) sur une feuille de notes*.

 

10.  Terminez en posant quelques questions et en répondant à celles que l’on vous pose. Par exemple en demandant à votre public:
Voudriez-vous revenir sur un ou plusieurs points de cette présentation ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus