Étiquettes : ,

Lorsque Internet couvrira l’ensemble des zones rurales, en 2017, une véritable crise éclatera, mettant en péril la société toute entière.  

Le pire désastre de l’humanité

La Grande Toile se développe-t-elle comme l’un des pires fléaux de l’humanité? Après avoir blâmé la télévision, nombre d’intellectuels accusent aujourd’hui Internet de vouer le monde au désastre.

Fabrique de divertissements ad libitum, Internet n’est pas seulement chronophage par ses contenus peu crédibles et abêtissants, il rend la population mondiale stupide et sans ressources.

Et lorsque le média touchera l’ensemble des couches de population, jusque dans les campagnes les plus reculées, ne sera-ce pas la fin?

Un survivant grisonnant se souvient de l’époque, vers 2017, où la crise d’Internet atteint son pire moment: «Une fois que le très haut débit a atteint les zones rurales, les agriculteurs ont tout simplement cessé la production de nourriture.»

Faux reportage, vraie rigolade

Ce scénario catastrophe est l’oeuvre du site The Poke, qui met en scène les retombées terribles d’Internet sur l’Humanité. Surfant sur les critiques régulièrement adressées au réseau mondial, le site humoristique a réalisé un faux documentaire présentant Internet comme le pire fléau de l’humanité. Une vidéo pleine d’humour.

Prenant place en 2068, la vidéo présente la Toile comme l’un des plus grands désastres de toute l’humanité. Autour de 2017, Internet atteindra les zones rurales, et les agriculteurs cesseront de travailler, il n’y aura plus de nourriture… Il faudra le courage de quelques résistants pour débrancher tout ça et revenir à la vraie vie. Cinquante ans plus tard, des survivants partagent leur expérience.

The Internet, warning of the history sur YouTube

The Internet, a warning from history


Commentaires

  1. Beau scénario ! Il faudrait en faire un film à gros budget 😉

  2. immobilier dit :

    extraordinaire post, merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus