e-reputation

Étiquettes : , ,

Si Facebook permet de partager toute une série d’informations personnelles, il vous permet aussi d’en restreindre la diffusion. Même si vous avez quelques « ami(e)s Facebook » que vous n’avez rencontrés qu’une ou deux fois dans la vie réelle, que vous avez acceptés certain(e)s collègues de travail, vous n’êtes pas obligés de faire « le grand ménage » dans vos contacts et les éliminer de votre carnet d’adresses.

Votre idée en vous inscrivant sur Facebook était de partager et d’interagir avec vos proches, retrouver vos connaissances dans la vie réelle. Vous pensez qu’il est intéressant d’avoir une présence en ligne. Alors vous pouvez paramétrer votre compte par groupes d’utilisateurs et choisir qui recevra vos statuts, vos partages, … et ainsi éviter d’entâcher votre e-reputation (ou votre réputation tout court).

Publier tout, tous les jours, à l’attention de toute votre liste de contacts?

De base, votre compte est en mode public. Vous devez segmenter vos contacts comme ils le sont naturellement dans la vie réelle. Facebook vous a déjà maché le travail en créant des listes automatiques localisées, en fonction des liens familiaux que vous avez déjà confirmés, …

Conseils d’utilisation, avec Facebook tout est à paramétrer.

En mode « public », votre compte est paramétré pour que vos mentions « j’aime », vos statuts et vos photos soient visibles de toute personne inscrite sur le réseau social. Personnellement, je ne l’utilise que pour les appels à l’aide, la diffusion de messages urgents, éventuellement une information assez anodine et évitez, de grâce, de développer votre vie heure par heure, vos départs et retours de vacances!

Ce mode « public », par exemple, vous allez l’utiliser pour partager vos photos de couverture, vos photos de profil. Je préconise le minimum de partage, juste ce qui vous permettra d’être reconnu à coup sûr. La partie publique ou professionnelle de votre vie que n’importe qui découvrirait en vous connaissant en temps que personne réelle.

Êtes-vous vraiment seul en ligne?

Vous connaissez vos homonymes? Moi, j’en ai apparemment 3 et ils pourraient nuire à mon e-reputation. Je vous conseille d’ailleurs d’aller faire une petite recherche sur votre nom propre, maintenant que vous avez connecté vos comptes via About.me.

Facebook a mis à disposition un groupe « restreint », il vous permet de limiter le nombre d’interactions avec certains de vos contacts. Personnellement, j’y ai fourré les joueurs impénitents, les « toujours en ligne », certains contacts professionnels, … Techniquement, vous devrez ensuite personnaliser vos partages comme suit:

facebook audience des partages

Déroulez le menu entouré en rouge ci-dessous, vous pouvez choisir entre Public, Amis, … ou personnaliser. Choisissez personnaliser et rajoutez-y le groupe “restreint”.

Pour moi, le groupe “restreint” est celui à utiliser en priorité si vous souhaitez un peu d’intimité en ligne. C’est comme tirer les rideaux, on peut toujours sonner à votre porte, vous écrire ou vous téléphoner.

Pour ceux qui en veulent toujours plus!

Dans la série des bonnes nouvelles, vous pouvez aussi cibler la localisation de vos messages grâce à la liste automatique de proximité, créée en fonction de votre lieu d’habitation.

Personnellement, comme j’ai plus de 1000 contacts et quelques abonnés, j’ai choisi de créer d’autres listes qui me permettent aussi de me rappeler d’où je connais les gens et afin de diffuser de temps en temps vers ces segments spécifiques. Quand la fonction est apparue, il m’a fallu un certain temps, maintenant, je le fais à chaque ajout d’ami(e)s. Tout dépend naturellement de votre popularité, la segmentation est un travail titanesque au départ!

Notez bien que tout ce qui a été publié en public pourra être commenté par les membres de ce groupe « restreint » et ils pourront aussi vous identifier. Au passage, décochez “amis des personnes identifiées”:

Facebook amis des amis ?

Voilà, ce sont les paramètres qui réduisent le moins vos actions sociales tout en gardant un contrôle sur la publication de vos photos et statuts. De temps à autres, je relèverai d’autres spécificités de Facebook. Et rappelez-vous, le monde des bisounours, c’est de la fiction! Sans faire de parano, il vous faut contrôler vos émotions.


Commentaires

  1. Il faut aussi tenir compte de la sémantique à respecter si on veut que ce soit profitable au SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus