Faire du content marketing avec du content marketing

Étiquettes : , ,

Understand-Plan-Make-Measure? Hein? AIDA? Content marketing? C’est quoi cette affaire? Comment est-ce qu’on va bien pouvoir faire une vidéo là-dessus?

Pour We Are the Words, Margaux, Yannick et moi avons dû réaliser une vidéo. Venant tous les trois de l’ESA Saint Luc, étant tous les trois en stage, ne sachant tous les trois peu de choses sur notre sujet « le content marketing », on a du s’y atteler avec toute notre rage et notre envie de bien faire.

Cet article, et les deux qui vont suivre, vous relatent la manière dont nous avons vécu cette expérience.

Faire une vidéo sur le content marketing, c’est loin d’être de la tarte. On mange du « content » à toutes les sauces, on monte un scénario de post-it comme des oeufs en neige, on coupe l’histoire en quartiers pour avoir plus de saveur dans le rendu et on se lèche les doigts, parce qu’avoir de la pâte sous les ongles, c’est pas sympa pour griffonner sur la tablette graphique.

On mange du « content » à toutes les sauces, on monte un scénario de post-it comme des oeufs en neige.

Savoir composer avec deux élastiques et un pare-feu.

Il faut tout d’abord démarrer notre cerveau d’homo-sapiens-non-marketicus, comprendre les concepts imposés et composer avec l’ambiance graphique très sixties et très colorée-sans-trop-l-être de WAW. Il faut aussi se dire que travailler en anglais est un must, même si finalement on la fera en français, et qu’on doit mettre l’imagerie en mouvement – vous me direz, c’est mon taf, alors je ne vais pas faire la fine bouche.

Comprendre l’aspect matriochka

Alors, qu’est-ce que ça vient foutre dans la métadescription, ce « understand-plan-make-measure »? Ben figurez-vous que ça fait partie intégrante de mon plan de renversement du système mondial. J’en vois certains qui rigolent. Ok. Je ne suis pas pris au sérieux. C’est juste quatre termes super importants qu’il faut absolument placer dans notre vidéo/scénario/histoire/vie. C’est de ce cheminement là qu’est faite la vidéo ( technique ) et la vidéo ( contenu ). Et le contenu de la vidéo parle de contenu. Vous me suivez ? C’est une bulle dans une bulle dans une bulle. Et comme je vous écris d’un aquarium de verre, la bulle est une métaphore sympa.

La fin qui ressemble à une fille

Et ce AIDA ? Un opéra ? Une jolie madame qui habite au rez de chaussée de l’avenue Van Volxem ? Non, c’est juste ce qu’on appelle, dans le jargon ( pardonnez-moi, j’ai un jargon ), le tunnel de l’attention. C’est, comme dirait Hélène, la méthode de drague par excellence. Le « Attention-Interest-Desire-Action ».

Et là, j’ai attiré votre attention avec une question. J’ai développé votre intérêt avec mon article ( et avec les choses en gras, c’est pas moi qui voulais, c’est Hélène). J’ai mis la touche « desire » avec le AIDA (ou avec Hélène, encore elle). Et là, j’vous laisse à l’action. Regardez ! Là en bas ! On peut commenter !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus