Heatmap.me, l'interview: votre taux d'attention en temps réel

Étiquettes : , , , , ,

Pas facile de mesurer votre taux d’attention et de conversion? Christophe Decker, co-fondateur d’heatmap.me, vous simplifie son optimisation. Rencontre.

On vous en parle ce mois-ci sur Écrire pour le Web: le taux d’attention est déterminant pour la performance et le R.O.I de vos dispositifs éditoriaux ou de vos campagnes e-commerce. De nombreux outils d’analyse existent sur le marché, mais leur complexité peut parfois faire peur. La solution? Christophe Decker, le co-fondateur de heatmap.me, nous en parle…

Christophe Decker, co-fondateur de heatmap.me
Christophe Decker, co-fondateur de heatmap.me

L’évolution du comportement des utilisateurs en ligne, il la suit au jour le jour. Son outil d’analyse en temps réel réalise un audit interactif de plusieurs milliers de sites de tous types. Objectif? L’optimisation continue de l’expérience des visiteurs. Et pour Christophe Decker, certaines choses ne changent pas:

“D’une part nos clients e-commerce cherchent toujours à améliorer leur taux de conversion en optimisant le parcours de vente (sales funnel), d’autre part nos clients médias veulent comprendre comment mieux capter l’attention des lecteurs, les sujets qui ont les meilleurs taux de clics et ceux qui génèreront les visites les plus longues et donc la meilleure monétisation.”

En revanche, au cours des dernières années, il y a eu de grandes évolutions au niveau des attentes des clients du service de carte de chaleur, précise encore Christophe Decker: mobile, responsive design, big data, user privacy, analyse des conversions, A/B testing, etc…

Capter l’attention: mission (devenue) impossible?

« Nos clients optimisent leurs sites grâce à nos analyses, et en soi, cela modifie aussi le comportement de leur visiteurs. » Christophe Decker, co-fondateur d’heatmap.me

Pas pour heatmap.me! Même si les internautes ont muri et sont plus exigeants aujourd’hui que jamais, concède Christophe Decker. Le défi majeur dans ce contexte: atteindre la rentabilité sans fatiguer ses lecteurs. C’est que les grandes plateformes, comme GAFA et autres, ont profondément changé la donne:

“Les internautes se sont habitués à ce nouveau standard de qualité et veulent maintenant que l’expérience soit aussi bonne sur tous les sites internet. Cela impose aux éditeurs de repenser leurs formats et leurs contenus.”

Pour Christophe Decker, il est donc encore aujourd’hui possible pour un média de capter l’attention de millions de lecteurs et de la retenir, sans forcément s’appeler Facebook ou Google ou Pinterest. Et le co-fondateur d’heatmap.me de citer l’exemple de Buzzfeed, Vice ou Vox: des licornes qui savent capter l’attention grâce à des contenus de qualité.

Autre élément à prendre en compte: les nouveaux comportements introduits par l’arrivée du mobile ces dernières années. Pour Christophe Decker, cela pousse les médias à devoir repenser leurs stratégies d’acquisition d’audience en mobilisant des compétences bien plus diversifiées qu’il y a 10 ans. Push/notifications, contenus directement intégrés dans les apps des réseaux sociaux. Capter l’attention nécessite aujourd’hui d’aller à la rencontre des utilisateurs.

« Capter l’attention est donc plus que jamais possible, par bien plus de moyens qu’auparavant, sur bien plus de plateformes, et à tout moment du jour et de la nuit (qui ne tapote pas son smartphone dans les transports ou dans son lit ?). »

Heatmap.me: la météo de votre site

La heatmap, carte de chaleur en français, c’est la météo d’un site web. Une comparaison parlante à plus d’un titre, comme l’explique Christophe Decker:

“D’une part, la carte météo vous dit là où il fait beau, la température et la pression, tandis que la heatmap vous indique où se porte l’attention des internautes, les sujets qui les intéressent, le taux de clic de chaque élément de chaque page. D’autre part, tout le monde sait lire et comprendre une carte météo, même les enfants, de même la heatmap est la représentation que chacun comprend du premier coup d’œil, même si elle fait appel à des statistiques extrêmement poussées et détaillées.”

heatmap

Exit les web analytics et autres tableurs Excel de reporting. La solution créée par Christophe Decker et Max Mathieu s’adresse avant tout aux journalistes des sites média, ou aux équipes marketing des sites e-commerce: ceux qui « font » vraiment les sites et qui ont besoin d’une information claire, précise et pragmatique sur la performance de leurs dispositifs.

“C’est pour cela que nous nous sommes inspirés des principes de réalité augmentée et que heatmap.me affiche la carte de chaleur et les statistiques directement aux clients sur leur propre site. Heatmap.me, c’est l’analytics à la portée de tous!”

Un taux d’attention et de conversion en temps réel

Avec heatmap.me, chaque couleur et chaque taux de clic s’affiche directement sur la page web à analyser sans attendre de générer un rapport. Tout est là sous nos yeux en temps réel. Mais derrière ce concept en apparence très simple, se cache un véritable concentré de technologie.

Chaque interaction est analysée immédiatement et intègre les statistiques des sites clients en 10 secondes maximum, nous explique Christophe Decker. Un nouvel article? Une nouvelle offre spéciale? Un nouveau produit à commercialiser? Vous pouvez réagir instantanément pour maximiser vos taux de conversion. Elle est pas belle la vie?

Cerise sur le gâteau: le tout sans aucun échantillonnage, à la différence de Google Analytics. Comment ça marche? C’est un secret bien gardé par Christophe Decker.

Les 3 conseils de Christophe Decker pour booster votre taux de conversion

  1. Toujours chercher à comprendre les attentes et les intentions des internautes, tout au long de leur parcours, c’est le meilleur moyen d’améliorer l’expérience utilisateur et au final de taux de conversion. Par exemple, ne jamais oublier qu’un taux de clic de 3% sur une bannière ou une inscription newsletter peut sembler excellent, mais en réalité c’est surtout le signe que 97% des visiteurs sont venus pour autre chose!
  2. Porter une attention particulière aux pages d’entrées du site. Le « taux de bounce » était un des KPI des experts SEO, mais maintenant que les sources de trafic et les devices se sont énormément diversifiées, cet indicateur est plus que jamais clé, et cette première page vue est déterminante pour la performance de l’ensemble de la visite et donc pour le taux de conversion. You never get a second chance to make a first impression…
  3. Mettre les outils d’optimisation (tels que heatmap.me) à la portée de tous les collaborateurs pour développer une intelligence collective. Avoir un excellent data analyst ou un growth hacker, c’est top, même indispensable, mais il est encore plus indispensable que tous ceux qui participent à la création de valeur comprennent les enjeux de leur métier et comment améliorer les performances du site au quotidien.

Et si vous testiez heatmap.me dès maintenant sur votre site pour booster le taux d’attention et de conversion de vos dispositifs? Le test est gratuit! 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus