L’économie de l'attention devient une ressource à part entière. Et la stratégie de contenu est plus que jamais le levier pour y arriver.

Étiquettes : , ,

L’économie de l’attention devient une ressource à part entière. Et la stratégie de contenu est plus que jamais le levier pour y arriver.

L’économie de l’attention, nouvelle richesse

Dans notre société digitale, une ressource est devenue rare: l’attention. La multiplication des canaux et supports de communication mène l’internaute dans une infobésité digitale. On ne dénombre plus la quantité de sites web, applications ou journaux électroniques sur le web. Et on ne vous présente plus les supports tels que tablette, smartphone, ordinateur, smartélévision, montres et autres objets connectés.

L’internaute ou le consommateur est submergé par ce monde virtuel. La question des annonceurs est alors de savoir comment se démarquer et comment attirer l’attention? C’est précisément à cela que fait référence le terme d’économie de l’attention. On ne vend plus des espaces publicitaires dans le monde 2.0 mais bien «du temps d’attention». Et l’attention devient monnaie courante.

La stratégie de contenu au service de l’économie de l’attention

Comment faire pour qu’un internaute se tourne vers une marque ou un contenu plutôt qu’un autre? Grâce à une stratégie de contenu bien menée!

Pour captiver un esprit, les producteurs de contenus doivent maximiser l’intérêt et l’engagement des cibles. Pour inciter l’attention et l’implication, il faut des sujets et des formats impactants et de qualité. Il faut plus que jamais entrer dans un marketing de contenus variés, qualitatifs et quantitatifs.

Les marques produisent alors des contenus ludiques, attractifs, dynamiques… Elles recourent à divers supports et font preuve d’originalité. Image, vidéo, Gif, photo, podcast, test interactif… Et elles ne lésinent pas non plus sur le buzz. Les marques peuvent alors s’intégrer naturellement dans le processus de navigation de leur cible. Et s’inscrire ainsi dans une mission d’Inbound marketing, moins intrusif.

Conserver l’attention au-delà du contenu

L’économie de l’attention est un travail de longue haleine. Ce n’est pas parce que vous avez gagné une bataille en gardant un internaute sur un article plus longtemps que ce dernier va revenir spontanément sur votre site. Il ne va pas non plus automatiquement focaliser son attention sur tous les produits que vous lui donnez à voir. Mais, il se peut qu’avec le temps, vous entriez tout de même dans son cercle de confiance…Et vous serez alors prêt à «gagner la guerre».

Comment? En personnalisant les contenus grâce à la localisation par exemple, en les optimisant et en rationalisant les efforts. Si on s’adresse directement à une cible qualifiée, si on utilise les mêmes mots-clés qu’elles et si on recycle les choses qui ont bien fonctionné… Toutes les chances sont de notre côté pour «rencontrer» l’internaute, susciter son intérêt et conserver ensuite son attention.

Maintenant que vous savez tout ça, vous êtes prêt à entrer au cœur du marketing de l’attention, négociation et monétisation de l’attention… À suivre sur Ecrirepourleweb.com!

Et vous, vous pratiquez l’économie de l’attention? Quels sont vos conseils?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus