Le journalisme en ligne, un genre à part sur lequel naviguer?

Étiquettes : , ,

Le Web s’impose de plus en plus comme une source d’information. Ainsi un genre à part de journaliste s’est développé: le journaliste en ligne. Enquête.

Le journalisme en ligne : un nouveau défi

Contrairement à la presse écrite traditionnelle, le journalisme en ligne a de nouvelles responsabilités : accroître ses audiences en optimisant la visibilité de ses contenus.

Avec le développement des nouvelles technologies, le Web est devenu un véritable support du quotidien et s’impose comme un mode de lecture incontournable. Dans son 25e Observatoire de la presse publié en avril 2015, l’OJD confirme le recul de la presse papier. La presse magazine est en recul de 3%, la presse professionnelle de 5%. A contrario, la fréquentation des supports numériques de presse sont en hausse de 22% entre 2014 et 2013.

Les médias doivent donc s’adapter et un genre à part de journalisme voit le jour : le journalisme en ligne. Comme tous les journalistes, le journaliste qui écrit pour le Web doit être capable de mettre en place une veille et de vérifier toutes ses sources. Il doit être également apte à trouver un angle et à respecter la ligne éditoriale du média pour lequel il écrit tout en veillant à accrocher son lecteur.

Le journalisme en ligne, ce genre à part…

Le journalisme en ligne est, sous certains aspects, un genre à part. En effet, il mobilise des compétences spécifiques et différentes des professionnels de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Un  journaliste qui écrit pour le Web doit manier les contraintes et les caractéristiques de son média.

Les phrases doivent être plus courtes et les paragraphes agrémentés de contenus multimédia comme des vidéos, des photos ou du son. Le journaliste web doit donc impérativement développer des compétences techniques afin de mettre en place les illustrations et éléments interactifs qui donneront envie aux internautes de s’attarder sur sa page.

Quelles compétences pour le journalisme en ligne ?

Le journaliste qui écrit pour le Web doit penser SEO. Pour avoir un bon référencement, il doit utiliser les mots clés les plus recherchés sur son sujet et les insérer dans son texte, son titre et ses sous-titres. Il doit utiliser certaines balises HTML, comme les H2 pour les sous-titres, et insérer des liens URL internes (vers d’autres articles du même site) et externes (vers des sites de références). Enfin, il doit favoriser le partage sur les réseaux sociaux en choisissant un titre percutant, une accroche appropriée, de bonnes photos.

Contrairement à la presse écrite traditionnelle, le journalisme en ligne a de nouvelles responsabilités : accroître ses audiences en optimisant la visibilité de ses contenus.


Commentaires

  1. Avatar Ulrich GUELI dit :
    Votre commentaire est en attente de modération. Ceci est un aperçu, votre commentaire sera visible après validation.
    Je suis Ulrich GUELI, étudiant en journalisme. Je prépare un mémoire de licence professionnelle qui traitera du journalisme en ligne. Je suis véritablement intéressé par cet article et je voudrais en discuter plus amplement. J’espère recevoir de vous des connaissances plus avancées en la matière. Merci de bien vouloir m’apporter votre aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus