La rédaction Web adaptée aux tablettes et mobiles

Étiquettes : , ,

Optimiser ses contenus aux tablettes et mobiles est primordial pour le référencement et l’expérience utilisateur. Notre enquête.

Optimiser ses contenus aux tablettes et mobiles: un enjeu majeur

la lecture sur mobile est deux fois plus difficile que sur ordinateur. L’internaute y passera donc moins de temps et devra pouvoir accéder encore plus rapidement aux informations qu’il recherche.

Nos supports de lecture informatiques devenant de plus en plus variés, il devient indispensable de savoir comment écrire au mieux pour chacun d’entre eux. Effectivement, le comportement du lecteur, comme les recherches le montrent, sera différent s’il doit lire sur le grand écran d’un ordinateur, ou sur le petit écran d’un appareil mobile.

Ses attentes ne seront également pas les mêmes: sur un appareil mobile, l’on souhaite aller au plus vite et on espère, à juste titre, pouvoir trouver ce que l’on recherche de manière instantanée. D’autre part, avoir des pages optimisées pour mobiles permettra à l’internaute d’accéder aux informations de plusieurs manières, et donc de passer plus de temps sur un site. Et bien entendu, il pourra y accéder de n’importe où.

Récemment, Google a d’ailleurs annoncé qu’il allait dorénavant favoriser les sites possédant des pages optimisées pour mobiles dans ses résultats de recherche. Il devient donc vraiment très intéressant de rédiger de telles pages, de savoir adapter son contenu et donc de connaître les principes de base de la rédaction Web adaptée aux tablettes et mobiles.

Comment adapter la rédaction Web aux tablettes et mobiles?

Le principe reste le même: les phrases doivent être courtes, l’information claire et fiable, la syntaxe, la grammaire et l’orthographe correctes. Mais il est important de savoir que la lecture sur mobile est deux fois plus difficile que sur ordinateur. L’internaute y passera donc moins de temps et devra pouvoir accéder encore plus rapidement aux informations qu’il recherche.

Pour favoriser la lisibilité en ligne sur un petit écran, il faut que l’essentiel de l’information tienne dans un espace réduit. Les études d’eyetracking (le parcours qu’effectue le regard sur une page) montrent également que l’attention du lecteur se porte d’abord en haut de la page. Enfin, il faut éviter au maximum à celui-ci de devoir « scroller ». Tous ces éléments font que l’essentiel devra être donné en premier, de manière à retenir l’intérêt du visiteur. Il faut se concentrer sur les points clefs, qui devront être repérables immédiatement.

Ensuite, l’information devra être hiérarchisée, et les éléments secondaires, s’ils ne sont pas supprimés, relégués dans des pages secondaires également. Pour faciliter le repérage, il faut soigner les points d’ancrage, en utilisant titres, puces, mises en gras et aérer le texte.

Une astuce à connaître: si l’on doit donner des liens (excepté pour les liens stratégiques…), il vaudra mieux les placer dans le prolongement, pour qu’ils ne rallongent pas le texte, soient bien visibles et évitent au lecteur de passer sur une autre page directement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus