Étiquettes :

J’ai décidé de refondre mon identité graphique et, plutôt que de garder ça pour moi, j’ai voulu partager cette expérience car cela pourrait vous être utile. 

L’envie de changement

Être compliqué ça arrive à tout le monde, changer aussi, mais lorsque l’on est son propre designer, cela devient vite gênant. Pourquoi ? Parce que vous voyez deux millions de sites géniaux sur le web et qu’en regardant le vôtre, vous pouvez parfois être un peu déçu.

Il vous vient alors l’envie de changer tout ça, d’avoir envie de regarder votre site et de vous dire : « Wahou, Germain, ce que t’as fait là, c’est plutôt pas mal du tout ! ». Mais changer, ça ne se fait pas en un claquement de doigt: il faut un peu de rigueur histoire de ne pas partir dans tous les sens. Si vous désirez aussi changer votre identité et que vous n’êtes pas graphiste, je vous conseille d’appeler votre graphiste préféré pour qu’il vous fasse cela !

Étape numéro une : déconnectez !

Lorsqu’il s’agit de tout changer, il faut repartir de zéro, il faut alors éteindre tous les écrans qui nous entourentoui, même ce petit portable qui vous fait des clins d’oeil – et penser à ce qu’on aime et ce qu’on aime pas au niveau de tout !

Ma liste, par exemple, ressemble à ceci :

J’aime :

  • Le bois ;
  • La couleur ;
  • Les photos – jolies bien sûr – ;
  • Ma montre ;
  • Le Design epuré ;
  • L’esprit de Noël ;
  • Le monde réel.

Je déteste :

  • Le scroll ;
  • Le trop ;
  • Les agressions visuelles – comme les phares des voitures la nuit – ;
  • L’incohérence ;
  • Le Bling Bling ;
  • Les choses qui n’ont pas été pensées – administration bonjour – ;
  • Le bordel.

Evidemment, ce que vous avez ici n’est qu’un tout petit échantillon de ma liste. Elle remplit une page de mon cahier Moleskine à elle seule. Faites de même ! Ensuite, que faire ? Gardez cette liste très précieusement quelque part, elle nous sera utile plus tard.

Étape numéro deux : reconnectez !

Vous aimez la pêche ? Moi, je n’en ai jamais vraiment fait en vrai, mais sur le web, c’est devenu un passe temps ! Et c’est ce que vous allez devoir faire pour cette étape, reconnectez-vous et partez à la pêche aux concepts, sites, bâtiments, logos, vêtements, musiques,… que vous aimez. Au plus vous trouverez d’infos au plus vous vous simplifierez la tâche.

Il y a quelques sites qui pourraient vous aider à faire ça, mon petit fétiche étant Pinterest, j’y passe des heures – j’ai bien dit passe et pas perds ! – mais il y en a d’autre comme Behance ou encore Dribble qui sont un peu plus spécialisé dans le graphisme, la 3D, etc…

Après, il y a Google qui vous est d’une grande aide ainsi que Facebook ou encore les sites de conférences ou de festivals. Pourquoi ces deux derniers ? Parce que vous allez y trouver les sites web ou les création des intervenants et qu’il y a des petits bijoux à découvrir.

Étape numéro trois : rêvez !

Que serait le design sans une part, plutôt grande, de rêve ? Rien. Alors rêvez ! Ce n’est pas parce que le voisin tond sa pelouse en ligne droite que vous n’avez pas le droit de faire des Crops Circles dans le votre. On verra après ce qui est faisable. A nouveau, vous pouvez sortir vos amis fétiches : le crayon et le papier. Et répondre à quelques questions :

  • Si on vous donnait la possibilité de faire ce que vous voulez, vous feriez quoi en premier ?
  • Si vous étiez un animal, vous seriez ?
  • Si vous pouviez avoir un pouvoir spécial, ce serait lequel ?
  • Si vous deviez vous acheter un nouveau compagnon domestique, – chat/chien/autre – quel serait son nom ?
  • Si vous aviez pu être quelqu’un d’autre, vous auriez choisi qui ?
  • Quel est le lieu que vous avez toujours voulu visiter ?
  • Ecrivez un scénario de film d’aventure dont vous êtes le héros.

Le but ici n’est pas de vous concentrer sur ce que vous voulez comme concept mais bien de laisser gambader votre imagination en gardant derrière la tête que vous voulez apporter du changement à votre identité. – Rien qu’en écrivant, j’ai déjà trouvé pleins d’idées ! –

Il y a également d’autres méthodes pour arriver au même résultat comme aller manger une tarte avec un ami et parler d’autre chose, lire un livre, cuisiner, aller voir un film,… C’est quand vous vous y attendez le moins que vous trouvez des idées géniales. – Comme Doc qui trouve son idée de machine temporelle en se cognant contre ses WC… –

Étape numéro quatre : commandez !

Vous avez pensé à tout, vous avez rêvé, vous avec l’esprit en ébullition ? Il est temps d’aller voir votre graphiste et de commencer le processus de création avec lui. Apportez tout ce que vous avez comme documentation, toutes vos pensées, toutes vos idées et ne soyez ni trop évasif ni trop précis.

Lui dire : « Je veux un site/logo ! » c’est comme entrer dans un magasin de chaussure et demander une chaussure en sachant très bien que vous ne serez pas forcément content de la chaussure que l’on vous donnera. Lui donner trop de précision c’est lui dire qu’il n’a pas le choix et aucune liberté.

(à suivre…)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus