Étiquettes :

En tant que créatif, on me pose souvent cette question toute bête mais qui a toute son importance: « Comment reste-t-on créatif ? » Grâce aux Side Projects!

J’ai appris ce mot en début d’année lors du KIKK Festival où Jessica Walsh est venue nous parler de la boite de design Sagmeister & Walsh. Pendant une heure, elle nous a expliqué différentes manières de rester créatif, dont les Side Projects – mais les autres mériteraient un article aussi, qu’on se le dise!

Les Side Projects qu’est-ce?

C’est bien beau d’utiliser un mot anglais comme celui-ci mais, avant toutes choses, il faudrait peut-être savoir de quoi je parle. Le Side project, si je le traduis en français, c’est « les projets sur le côté ».

Plus concrètement, un Side Project c’est réaliser un projet créatif qui n’a aucun lien avec votre boulot ou qui en a mais qui n’est pas une commande de votre patron ou d’un client – ou d’un prof –. Dans les Side Projects les plus connus, nous retrouvons donc Facebook par exemple, création non pilotée par un cours ou une entreprise. Il y a également pas mal de produits 3M qui sont des Side Projects – on y reviendra! ou encore The WhippingPost qui a commencé la création de sacs en cuir hors de son boulot.

Les règles du Side Project

Pour faire un bon Side Project, rien de tel que des règles efficaces. Première règle, faites quelque chose de créatif. Deuxième règle, faites ce que vous voulez. Chez 3M par exemple, à une époque, les employés pouvaient octroyer 15% de leur temps de travail à des Side Projects afin de stimuler leur créativité et de leur permettre de souffler un peu. Ce qui est intéressant c’est de voir que les produits qu’ils vendent aujourd’hui, proviennent pour la plupart de Side Projects.

En gros, il n’y a pas vraiment de règle mais plutôt des impératifs que vous vous fixerez vous même. Par exemple:

  • Réaliser le projet en moins d’une semaine;
  • Réaliser le projet dans un endroit cocooning ou bien dans un lieu encore inconnu;
  • Essayer de réaliser une des idées les plus loufoques que vous ayez jamais eue;
  • Etc…

Le but est de vous créer un défi qui vous donnera envie de le réaliser et de vous dépasserpar exemple, je suis en train d’essayer mentalement de recycler un vieux vélo de course en vélo design ET pliable. Un défi je vous dis! –

L’importance du Side Project

C’est vrai que comme ça, vous pourriez ne pas comprendre l’utilité de tels projets. Son utilité, c’est de créer une réflexion, d’utiliser votre cerveau pour créer des choses qui sortent de votre quotidien et ainsi d’oublier un peu ce sur quoi vous êtes concentré toute la journée – Dans NCIS, Gibbs s’amuse tous les soirs à façonner un bateau dans sa cave et, parfois, ça l’aide. – 

Cela permet de souffler et parfois de trouver des solutions à nos problèmes sans y  penser ou en faisant autre chose. – Dans Men In Black, ils vont manger une tarte, mais ça, ça fait prendre du poids… – Cela permet également de rester créatif et d’utiliser sa créativité à autre chose tout en l’entrainant. Typiquement, je ne suis pas designer de vélo, pourtant en voulant créer mon vélo, je m’entraine à penser différemment et à utiliser ma créativité dans un domaine où je ne suis pas forcément à l’aise. – même pas du tout. –

En gros, les Side Projects sont un moyen efficace de rester créatif tout en créant quelque chose qui peut être utile. Si vous voulez en savoir un peu plus, je vous invite à écouter ce podcast qui en parle. Et si vous cherchez une idée de Side Project, je vous invite à aller relire cet article où j’explique le processus de redesign de mon identité graphique. Alors, prêt à plonger dans la tendance des Side Projects ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus