Étiquettes : ,

Un troisième péché qui enfonce des portes ouvertes. Pourtant, il n’a de cesse de susciter des discussions entre partisans et détracteurs de cette recommandation élémentaire qui régit à la fois le contenu, l’accessibilité et l’ergonomie… bref la qualité générale de votre site Web : l’orthographe…

Je suis nul en orthographe…

Vous êtes nul en orthographe et votre grammaire laisse à désirer ? Dans ce cas, vous ne ferez jamais un rédacteur Web professionnel. Ecrire pour le Web est une discipline complexe. Qui demande à la fois des compétences et une expérience approfondies. Soit dit en passant, les e-mails négligés font également mauvaise impression.

Plus d’infos

La citation en anglais :

I can’t spell and I’ve awful grammar

If you can’t spell and you’ve awful grammar, you’re not going to make it as a business writer. Take up avant garde fiction, but forget about writing for the Web. Good web writing is difficult. It requires a lot of skill and experience. Also, sloppy emails create a very bad impression.


Commentaires

  1. Bon, ça me fait plaisir de ne pas etre seul sur ce dicours. Il y a a peu pres un mois, j’ai écrit moi aussi un billet sur ce theme. Je venais de traduire en anglais le site d’une agence web qui n »était concu que pour le placement sur les moteurs de recherche, et mon boulot n’avait été pratiquement que de traduire des mots clef. Les contenus pour les utiliseurs etaient pratiquement inexistants. Je ne suis pas un traducteur, meme si je peux le faire. Mais le service que je vends c’est la reécriture des textes en langue etrangere.

    J’en ai été degouté. J’ai donc écrit un billet qui se demandait quelle était l’utilité de la semantique quand on veut s’adresser a Google plutot qu’a Yahoo! et non aux lecteurs. A quoi bon un auteur de textes quand un traducteur suffit ?

    Pour bien pouvoir écrire, il faut quand meme etre libre de créer un bon texte en partant des mots clef que l’on desire pousser, mais pas le contraire…

    Alex

  2. Avatar Jean dit :

    L’orthographe et la grammaire. Absolument. Mais aussi LA TYPOGRAPHIE ! Je passe un temps fou à corriger les erreurs de typo des textes qu’on me donne à mettre en ligne. Activité ingrate puisqu’en typo on ne remarque ou on ne sent une gêne à la lecture que lorsqu’elle n’est pas respectée. On trouve normal une bonne typo et on en déduit facilement que le webmestre n’a rien fait sauf un simple copié-collé…

    Voici un guide typographique succinct mais fort utile. Autonome, on peut le sauvegarder pour l’utiliser en local : « Pomme-S ».

    http://www.lamangrove.com/typographie/typo.html

    🙂

  3. Avatar Emmanuel dit :

    Orthographe, grammaire, typographie, voilà d’excellents ingrédients pour un contenu de qualité mais… sans un bon vocabulaire, pas de bon texte ! De nombreux rédacteurs (pros ou amateurs) gavent leurs lecteurs de répétitions, exposant l’indigence de leur champs lexical. Vous trouvez que je me la joue ? Je n’ai pas fini ! Parce que je vais donner LE tuyau le plus cher, le plus définitif en matière de qualité rédactionnelle : pour écrire bien, il faut 1. lire beaucoup, vraiment beaucoup ; 2. avoir une pensée claire et 3. relire, réécrire, relire, réécrire…
    Ceux qui ne me croiraient pas peuvent se reporter au premier commentaire à ce billet, posté par Alex de AAA Copywriter. Ils iront jusqu’au deuxième paragraphe et découvriront qu’Alex a écrit « un billet qui se demandait quelle était l’utilité de la sémantique… » Hummm. Savoureux, n’est-ce pas ? A-t-on jamais vu un billet qui se posait des questions ? Non. Ce n’est pas le billet qui s’interrogeait, mais son auteur. Pourtant, c’est le contraire qui est écrit. Vous pensez que c’est un détail sans importance, que cette tournure ne gênera personne ? Pourtant, les lecteurs de bon niveau et les esprits logiques n’iront pas plus loin dans ce texte. Ils quitteront la page dare-dare.
    Voilà, c’était juste pour donner un exemple de ce qui se produit quand la pensée du rédacteur n’est pas suffisamment claire (comprendre : logiquement et syntaxiquement limpide) et qu’il ne relit pas (ou pas assez) ce qu’il écrit.

  4. Avatar Martin dit :

    Autre lien intéressant pour la typographie en ligne, car facile à utiliser :
    http://www.interpc.fr/mapage/billaud/ponctua.htm

    J’apprécie les efforts de correction dont on fait preuve en ces pages.

  5. @ Emmanuel : Cher Emmanuel, quoique ton commentaire soit très pertinent, je souligne que AAA Copywriter est italien de langue maternelle, ce que tu auras certainement compris en allant visiter son blog. Voilà qui explique (et excuse ?) ses erreurs dans les commentaires qu’il a postés. Cela dit, moi-même je dois réprimer une certaine tendance à vouloir corriger les erreurs orthographiques dans les commentaires que je reçois pour modération. La question que tu soulèves est donc, décidément, fort intéressante…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus