Étiquettes :

J’aurais voulu travailler en profondeur sur le site pastiche que je vous ai présenté dans un billet précédent, mais je n’ai pas le temps pour le moment. D’ailleurs, j’ai même manqué notre petit rendez-vous quotidien hier. C’est dire. Pour aujourd’hui, j’ai donc choisi une formule light. C’est l’occasion d’ouvrir un sujet en feuilleton. Je m’explique :

J’apprécie beaucoup le travail de Gerry McGovern. Lisez la citation ci-dessous* et vous comprendrez pourquoi.

“Quelle est la première chose qui pourrait améliorer le Web ? Non, ce n’est pas le haut débit. C’est la qualité de l’écriture. La qualité générale de l’écriture est pauvre sur le Web. Or votre écriture a un impact sur ce que les gens pensent de vous. Evitez les erreurs courantes et vous tirerez meilleur profit de votre site Web.”

McGovern a notamment écrit un billet sur les sept erreurs fréquemment commises au niveau du contenu Web. J’ai choisi de vous les livrer par épisodes. Vrai : ça me fait six sujets en stock. 😉 Et c’est bien nécessaire par ces temps de surcharge.

Je vous livre donc le premier péché …

Me prendre pour Dieu

Vous ne vendrez pas votre organisation en essayant de la vendre. Voyez les faits comme ils sont. Sur les Web, les gens sont chiches : ils n’utilisent le Web que pour leur propre compte.

– Nous célébrons notre 50ème anniversaire !
– Et alors ?”
– Nous offrons 50 pour cent (sur les achats en ligne) pour nos 50 ans
– Bon anniversaire

Ne commencez jamais une phrase en citant le nom de votre entreprise. Commencez toujours par nommer le besoin de votre lecteur cible. Avant d’écrire, répétez-vous: “Ce n’est pas de moi que je parle, c’est de mon lecteur, de mon client”.

En anglais :

I think I’m God

You cannot sell the organization by selling the organization. Face the facts. People are mean on the Web. They’re only out for themselves.

“We’re celebrating our 50th anniversary!”
“So?”
“50 percent off because it’s our 50th anniversary!”
“Happy anniversary!”

Never ever start a heading or a sentence with your company name. Always start with the need of your target reader. Before you write, repeat to yourself: “It’s not about me. It’s about my reader, my customer.”

La citation en anglais

“What’s the single most important thing that could improve the Web? It’s not broadband. It’s better writing. The general quality of writing on the Web is poor. The way you write has a major impact on what people think of you. Avoid these common mistakes and you will achieve more with your website.”

Bon week-end !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus