Les bots: une révolution dans le tunnel de conversion?

Étiquettes : , ,

En pleine conférence F8 de Facebook, les bots font le buzz: quels enjeux pour les marques, les consommateurs et notre bien aimé taux de conversion?

La conférence F8 de Facebook, c’est aujourd’hui. Mais la nouvelle stratégie adoptée par le géant historique des réseaux sociaux a déjà fuité sur le web depuis plusieurs semaines: l’intégration de bots dans Facebook Messenger. À savoir, des bots de service qui pourront réagir et répondre aux demandes des utilisateurs à l’intérieur même du système de messagerie. Futuriste? Plus tellement!

Un bot (contraction par aphérèse de robot) est un agent logiciel automatique ou semi-automatique qui interagit sur un serveur comme un programme client utilisé par un humain.

Les bots: un tunnel de conversion en circuit court

Cette botification du web est une tendance qui se confirme, avec en ligne de mire: une forme de monétisation basée sur une publicité plus utile et plus interactive, et donc la capitalisation optimisée du taux de transformation des utilisateurs.

Dans un avenir plus si lointain, il sera possible de réserver une table de restaurant ou un billet d’avion en seulement quelques messages au sein d’une discussion avec un bot traduite en langage naturelle. Le partenariat annoncé entre Facebook et la compagnie aérienne néerlandaise KLM promet même que le client pourra également s’adresser directement au service client depuis l’application de messagerie instantanée.

Objectif? Simplifier l’interaction entre la marque et son client et ainsi booster l’acte d’achat final. Un tunnel de conversion en circuit court mais qui en dit long sur les nouvelles possibilités offertes aux marques en termes de webmarketing et de stratégies inbound.

Vers une révolution des objectifs de conversion?

Comment ça marche? Tout simplement via l’API que Facebook met à disposition des membres de Business for Messenger pour leur permettre de créer leur propre chatbot. À terme, Facebook prévoit l’ouverture d’un “bot store” regroupant les services de ses partenaires.

En Chine, les bots WeChat ont déjà pris le pouvoir face aux apps natives traditionnelles. Certains observateurs considèrent cette nouvelle stratégie de Facebook comme une concurrence de taille à Google et Apple. Merci au big data: avec ses quelques 800 millions d’utilisateurs, Facebook a en effet le champ libre pour donner un sacré coup de pied dans la fourmilière.

L’intelligence artificielle au service de l’expérience utilisateur permet de manière de plus en plus fine et ciblée de prédire et d’influencer les comportements des consommateurs. Qu’en sera-t-il de ces bots? Difficile d’en prendre tout à fait la pleine mesure. Ce qui est sûr, c’est que les habitudes d’utilisation vont changer, et donc aussi les objectifs de conversion des entreprises et des e-commerçants. Promotions, gestion de commandes, contenus personnalisés, SÀV: il y aura bientôt un bot pour tout ça…

Et vous, comment envisagez-vous l’arrivée des bots sur Facebook pour votre taux de conversion?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus