Les erreurs d’optimisations les plus rencontrées en 2014

Étiquettes : , ,

D’un côté l’éditorial, de l’autre le SEO. Beaucoup oublient l’impact de ce dernier dans leur stratégie marketing. Zoom sur les erreurs d’optimisation.

Malgré les infos qui courent sur le référencement naturel, bon nombre d’acteurs du web oublient encore d’optimiser leur site/blog/e-commerce… ou pire, le sur-optimise. Faisons le tour des erreurs d’optimisation les plus rencontrées en 2014.

Valeur ajoutée, pertinence, expérience utilisateur, optimisation… tel est le mot d’ordre pour vos contenus Web!

4 erreurs d’optimisation fréquentes

1. La duplication de contenu

Google définit le contenu dupliqué comme « des blocs de contenu importants, appartenant à un même domaine ou répartis sur plusieurs domaines, qui sont identiques ou sensiblement similaires » (la reprise de cette phrase ne devrait donc pas poser problème…).

Même si mauvaise intention n’y est pas… mauvais classement il peut y avoir. Car Google s’efforce d’indexer et d’afficher des pages distinctes les unes des autres. Ainsi, si vous publiez du contenu en double (qu’il appartienne au même domaine ou pas), pensez à ajouter une balise Meta Noindex, un attribut nofollow, une balise link rel=canonique.

2. La sur-optimisation

On conseille d’utiliser un mot-clé principal par page, de placer celui-ci aux endroits stratégiques (zones chaudes), mais de ne pas trop l’utiliser non plus. Un peu déroutant? Loin de là, rassurez-vous… si vous faites preuve de bon sens, le SEO suivra. Lisez donc l’article Non, à la sur-optimisation… NON! pour en savoir plus.

3. La non-optimisation des images

Beaucoup oublient (ou ne savent pas) que le nom et les balises liés à une image ont un impact sur le SEO. Même si les moteurs de recherche ne « voient » pas les images à proprement parler, ils savent lire les textes associés. Oubliez donc les noms d’image du style IMG_4452.jpg et les balises vides. Renommez vos fichiers, remplissez vos balises Alt et pensez à y intégrer vos mots-clés.

4. Du contenu pauvre, peu qualitatif

On n’écrit pas pour le WebOn écrit pour les utilisateurs! Et c’est en écrivant pour ces derniers que vous contenterez les moteurs de recherche. Lorsque vous créez du contenu Web, concevez du contenu qui « parle » aux gens! Ce sont eux qui exploitent votre pouvoir d’influence. Valeur ajoutée, pertinence, expérience utilisateur, optimisation… tel est le mot d’ordre pour vos contenus Web!

Et vous, quelles erreurs avez-vous rencontrées? Besoin de conseils en matière d’optimisation? Découvrez les techniques SEO pour optimiser votre référencement naturel, en une journée

Source : marketingland.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus