Votre stratégie de contenu à l'ère du marketing social

Étiquettes : , ,

Le marketing social privilégie la relation client à la vente directe. De la conversation à la conversion, zoom un volet clé du mix-marketing.

De la définition du marketing social…

Exit l’approche moralisatrice et prescriptrice: le marketing social est fondée sur une approche centrée sur le public cible. On étudie ses besoins, ses attentes mais également ses perceptions, son style et milieu de vie, ses comportements. Le marketing social se focalise également sur les éventuels freins à la conversion, à l’adhésion ou à l’adoption de certains comportements.

Or, parmi un seul et même public cible, il est évident que les individus ne se comportent pas de la même manière. La segmentation est ainsi un enjeu clé du marketing social: elle permet d’adapter la stratégie au regard d’une certaine forme d’individualisation.

1,85% de taux de conversion pour Facebook. 0,77% sur Twitter. 0,47% sur Instagram. C’est le résultat d’une récente étude du site d’e-commerce canadien Shopify

Enfin, le marketing social vise un comportement. Modification de la perception de la marque, changement des critères de sélection, modification des croyances: on cherche à réduire les freins à l’adhésion pour favoriser l’action, la conversion, l’engagement pour la marque.

Le marketing social: de la conversation à la conversion

Qui dit « marketing social » dit, naturellement, réseaux sociaux. Lieux d’interactions, d’échanges et de fédération de la communauté Facebook, Twitter, Pinterest et toute leur bande de joyeux drilles ont donc le vent en poupe. Or, la question cruciale au coeur du marketing social est celle de la monétisation de cette audience acquise sur les médias sociaux. Et, si la conversation fructifie, reste à savoir si la conversion, elle, est aussi au rendez-vous.

Selon une étude de Shopify, le taux de conversion des médias sociaux oscillerait entre 0,5 et 2%. Plus intéressant encore, la même étude montre que les médias sociaux se diversifient et se spécifient de plus en plus en fonction des secteurs. L’hégémonie de Facebook laisse place à l’investissement des réseaux « secondaires »… À tel point que les réseaux sociaux répondraient de plus en plus à des besoins de niche, plus spécifiques et donc plus qualifiés.

Est-ce à dire que le marketing social sera la tendance phare de 2015? Les entreprises auront-elles la maturité nécessaire pour exploiter ce levier de conversion? Sur ce sujet, je vous laisse découvrir l’excellent article de Michael Paes: « 2015, l’année de la maturité pour le marketing social« .

Vous souhaitez évaluer votre propre degré de maturité en termes de stratégie de contenu? Inscrivez-vous à nos formations web!

Alors, le marketing social: un enjeu pour 2015? Qu’en pensez-vous?


Commentaires

  1. Avatar Michael Paes dit :

    Merci d’avoir cité mon article. Je suis très heureux si j’ai pu vous apporter un peu d’aide dans la rédaction de celui-ci.
    Bonne continuation pour votre blog qui est rempli d’excellentes ressources.

    A bientôt!

    1. Bonjour Michael,
      Merci à vous pour votre article très complet, que j’ai découvert avec plaisir 🙂
      Au plaisir d’échanger à nouveau,
      Jessica

  2. Avatar Yannick dit :

    Je pense surtout que les marques et les agences tendent à utiliser le marketing social de plus en plus précisément. Avant on faisait des campagnes pour tout dégommer, maintenant on se concentre plus sur des réseaux spécifiques qui correspondent aux objectifs fixés.

    1. Bonjour Yannick,
      Je vous rejoins tout à fait: plus qu’une question de tendance, c’est avant tout une question de pratique -et je dirai même de maturité – professionnelle. On privilégie davantage la qualité à la quantité et, de fait, on s’oriente vers une communication de plus en plus ciblée et qualifiée.
      Au plaisir d’échanger à nouveau 🙂
      Jessica

  3. Avatar Michael Paes dit :

    Bonjour Jessica,

    Je passais par là et je voulais te remercier pour les 12 visiteurs de mon blog qui provenaient de cette page! (soit un poil moins de 11,6% des visiteurs totaux de ta page, voilà pour l’analyse).

    A + 🙂

    1. Bonjour Michael,
      Je suis ravie d’avoir contribué un tant soit peu au trafic sur votre article…et j’espère que vous y aurez gagné quelques fidèles lecteurs au passage 🙂
      Au plaisir,
      Jessica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus