Étiquettes :

Dans la série des outils à télécharger, je vous propose aujourd’hui un modèle Word simplissime de page de contenu. Quelques explications :

  1. La mention Accueil > Notre approche indique que vous êtes sur la page Notre approche de votre projet de site. Page qui aura été, vraisemblablement, labelisée par l’architecte d’information. Cette mention fait figure de breadcrumb (chemin hiérarchique). Elle permet à toutes les parties prenantes (et à vous en premier lieu) de vous retrouver dans votre contenu.
  2. Le contenu principal est divisé en plusieurs paragraphes, séparés par des titres. C’est notamment en cela que le modèle proposé est simplissime : pas d’image, pas de vidéo, pas de Flash, pas de liens, etc… Notons au passage qu’il s’agit ici d’un template pour du contenu, et non d’un wireframe à montrer aux autres intervenants.
  3. La rubrique “Liens rapides” dans la navigation à droite permet au lecteur de saisir en un clin d’oeil les informations que vous lui proposez sur cette page. Il peut aussi accéder en un clic aux titres qui l’intéressent tout particulièrement.
  4. Les deux encadrés “En savoir plus” favorisent la navigation croisée. Vous y placez une annonce sur des rubriques apparentées ou intéressantes de votre site, pour encourager le visiteur à parcourir vos autres pages.

templatepagecontenu.png Pour recevoir le modèle en format .dot (Microsoft Word), envoyez-moi un mail en indiquant en objet “template EPW-1”

A propos de la navigation croisée

Le point 4. vous permet de passer d’une position purement réactive à une approche suggestive. Dans le premier cas, votre utilisateur cherche une information; vous lui donnez la réponse. Dans le second, l’utilisateur qui cherche une information reçoit une réponse et, en sus, une suggestion sur un autre produit, une autre formule qui pourrait l’intéresser également.

On passe de ceci :
question-reponse.png

à ceci :

suggestion.png

La navigation croisée est parfois confiée à l’architecte de l’information. Mais elle est plus souvent laissée aux webwriters. Il est vrai que ceux-ci maîtrisent mieux le contenu proprement dit du site Web en question. Ils peuvent donc plus facilement faire des liens entre les éléments.

Enfin nous noterons que ce système permet aussi aisément de faire des liens vers les micro-sites annexes au projet (surtout s’ils revêtent le même look & feel), ce qui permet de croiser encore plus large en termes de segmentation (produit et/ou utilisateur).


Commentaires

  1. Cédric dit :

    Un modèle fort intéressant, mais je suis surpris de constater qu’il ne propose ni titre, ni chapeau ! Oubli, ou volonté affichée de révolutionner les règles de l’écriture Web ? 😉

  2. @ Cédric : ni l’un ni l’autre, cher Cédric : on se trouve ici sur une “main page” et non sur une page d’aperçu, où en effet, les chapeaux ou accroches sont de mise. En revanche, des titres, il y en a : trois. Ils sont même réutilisés sous forme de liens à droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus