modes-de-paiement

Étiquettes : , ,

Les modes de paiement en ligne freinent ou motivent l’acte d’achat. Il faut donc adapter votre choix à vos affaires, et à ceux qui vous les achètent.

Il fut un temps ou le E-commerce, c’était de la vente par correspondance (point). Aujourd’hui, Internet devient la source d’économies alternatives, notamment basées sur le partage (comme le démontre mon article sur PayNut, par exemple). D’où le succès croissant de PayPal ou BitCoins

Mais le mode de paiement en ligne le plus répandu reste la carte de crédit. Si proposer ce mode de paiement est un bon moyen de plaire au plus grand monde, c’est aussi un gage de crédibilité. D’accord. Sauf que ça coûte un pont. Si vous commencez votre activité, pourquoi ne pas commencer par choisir un système alternatif ?

Faites-leur payer (pas trop cher quand même)

Sur Internet, la majorité des moyens de paiement se font par voie électro-bancaire. Cela dit, les nombres de paiements par PayPal, par virements bancaires (surtout en Belgique) ou par chèques (surtout en France) ne sont pas assez négligeables pour vous en passer (du moins, au début).

Pour info
En moyenne, l’installation d’une plateforme de paiement en ligne revient à plus ou moins 250€, avec des charges mensuelles fixes qui vont de 30€ à 50€ (à la louche).

Histoire de poser un peu les bases, le Web vous offre donc 3 principaux modes de paiement en ligne :

  • les solutions de paiement en ligne (par carte de crédit). Rapides, sécurisés et surtout, de plus en plus généralisés. Ils sont devenus un gage de crédibilité pour l’utilisateur. Cela dit, un contrat VAD (vente à distance) passé avec votre banquier peut couter cher au démarrage de votre activité.
  • les solutions bancaires (traditionnels). Il n’y a pas de surcoût pour l’acheteur avec cette méthode-ci. Elle est très populaire tout simplement parce qu’il d’avoir un compte bancaire pour pouvoir s’en servir (avec une carte ou un chéquier). Cette voie « traditionnelle » peut aussi s’avérer sécurisante ou rassurante pour certaines cibles.
  • les services en ligne (paypal, monneybookers, j’intégrerai ici aussi, les monnaies virtuelles). À part PayPal et BitCoins, les systèmes alternatifs ont du mal à se faire une place sur Internet. Cela dit, ces deux solutions gagnent de la confiance et la crédibilité, mais ils sont surtout peu contraignants. En Europe, PayPal est donc une excellente alternative quand on démarre son activité.

Au lancement de votre start’up, les services de paiements par carte de crédit peuvent vous coûter cher. Après, soyons honnêtes, si aussi peu de sites proposent de payer par chèque ou virement, c’est parce que ça leur file du boulot en plus.

Donc. Si vous n’aimez pas trop la tronche de votre banquier, les services en ligne sont aujourd’hui une très bonne alternative.

Les services en ligne (surtout PayPal)

Ces dernières années, les services en ligne sont devenus de plus accessibles, sécurisés, et facile à utiliser. Si vous lancez votre site, mieux vaut donc privilégier ce type de paiements. Ils ont un bon indice de confiance, pas mal d’utilisateurs, mais surtout, ils sont financièrement peu contraignants.

Le plus sûr est PayPal. Il s’installe vite, bien et pour pas un rond. En plus, si vous ne vendez rien, vous ne payez pas.

Par contre, ils vous factureront 3.4% de chaque vente si votre chiffre d’affaire ne dépasse pas 2.500€. Si en revanche, il dépasse ce montant, les taux seront compris entre 1,4% et 2%.

Enfin, n’hésitez pas à vous adapter à votre public: pour les ados sans compte en banque par exemple, choisissez un paiement par texto ou Wexpay (le paiement en espèces sur Internet).

Les Monnaies virtuelles qui existent vraiment

Comptez plus de 5000 monnaies complémentaires aux monnaies fiduciaires (si vous n’avez que ça à faire), selon la Fondation Internet nouvelle génération (Fing).

Les plus connus sont, ou ont étés, les Facebook Credits, les Twollars, les Linden Dollars, et les Bitcoins. Lorsque vous lancez votre site, n’hésitez pas à vous démarquer en offrant l’un de ces modes de paiement en ligne encore peu généralisés.

Avec certaines cibles, proposer des paiements en BitCoins pourra s’avérer payant en termes de fidélisation.

Son originalité, c’est d’être à la fois une devise émise par un code informatique, et un système de paiement sans structure centralisée. Bref. Les BitCoins ne dépendent pas du marché et sont en phase de devenir, la source d’une nouvelle économie.

À terme, BitCoins pourrait aussi devenir la façon la plus simple de passer du E au M-commerce.

 

En pratique, PayNut est un bon exemple du potentiel des monnaies virtuelles. Comment ? Vous n’aviez pas lu mon article PayNut, votre vide-grenier en ligne ?


Commentaires

  1. Avatar Andy.B dit :

    Si vous commencez votre activité, je recommande Payplug: pas besoin de VAD, tarification plus avantageuse que Paypal (2,5% vs. 3,4% + 0,25€) et en plus l’intégration est assez simple. Qu’en pensez-vous, d’autres alternatives à Paypal?

  2. Ping : Le Kré-veille du 25 novembre |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus