Multipass: les médias sociaux jonglent avec les clés d’entrée ambiguës

Étiquettes :

Le trousseau de clés d’entrée ambiguës des médias sociaux est bien fourni. Pour notre plaisir… et pour améliorer les stats de temps passé sur leur site.

Il existe les clés d’entrée fiables (indiscutables) et les clés d’entrée ambigües (subjectives).

Une définition alternative d’un réseau social ? Un site qui vous fait rentrer par la grande porte mais où tout est pensé pour que la sortie soit aussi discrète qu’un passage secret.
Etudions les clés que les médias sociaux manient pour vous faire entrer naturellement, et rester longtemps.

La clé d’entrée thématique

La clé d’entrée thématique

Le tri thématique classe les informations par sujet, par thème. Rien de très difficile à comprendre: les catégories « parlent » aux cibles. Prenons par exemple la barre de menus LinkedIn. Comme vous pouvez le voir, c’est le grand classique.

La clé d’entrée typologique

Le tri typologique trie les contenus en fonction de leur nature: articles, photos, vidéos, pdf… Les possibilités sont très nombreuses, mais on remarque que la clé d’entrée typologique est tellement segmentante qu’elle n’est utilisée que dans des cas bien spécifiques. Bref, ça relève quasiment du classement encyclopédique.

Ca tombe bien c’est justement notre exemple.La clé d’entrée typologique

La clé d’entrée pratique

Le tri pratique distribue les tâches au lecteur. Les sites immobiliers en sont les champions (acheter, louer, vendre) mais j’ai remarqué que Pinterest les utilisait pour faire sauter le premier verrou dans sa page « A propos ».

La clé d’entrée pratique

Ce verrou, c’est celui de l’inscription, l’objectif numéro sur la ligne du temps des médias sociaux. Alors, le « tableau de liège » utilise sa clé passe-partout et des verbes d’action pour impliquer le visiteur, le rendre actif, bref en faire un membre.

« Faire une liste d’envies, planifier un voyage, organiser un évènement, démarrer une collection, préparer un projet »…

La clé d’entrée identitaire

Le tri identitaire classe selon les profils d’utilisateurs. Il part du principe, très juste pour les sites institutionnels par exemple, qu’à un type d’utilisateur correspondent seulement certains besoins.

MySpace l’utilise pour vous ouvrir la porte de l’entrée des artistes.

La clé d’entrée identitaire

En conclusion, on dira qu’il s’agit de plateformes qui proposent énormément de contenus. Si elles ont toutes une interface qui trie l’information de façon originale, elles sont néanmoins en concurrence les unes avec les autres.

Le but premier est donc de permettre au visiteur de passer rapidement à l’action, de trouver la fonctionnalité qu’il recherche. Le second est de diversifier les possibilités d’accès au contenu pour que celui-ci prolonge son expérience, comme pris dans le labyrinthe communautaire.

D’autres exemples de clés d’entrée ambiguës sur les médias sociaux? De meilleurs peut-être? N’hésitez pas!

Vous avez raté l’alter ego de cet article pour les clés d’entrée fiables? La maison vous le recommande, c’est offert:

Crash test: BlaBlaCar joue avec ses clés d’entrée fiables 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus