Personal branling : le web se mate à travers une feuille de sopalin

Étiquettes : , , , ,

Personal branding ou personal branling? Diagnostic d’une dérive du webmarketing qui a tout d’une pratique honteuse.

Le Tumblr Personal Branling a l’air d’être de retour après de longs mois d’inactivité. Réjouissons-nous.

Déraper du personal branding au personal branling

Personal branding : le fait pour un individu de se présenter lui-même et ses compétences comme une marque, à des fins de promotion personnelle.

Cette pratique inventée avec l’aide des fontionnalités offertes par le web communautaire a franchi un cap depuis quelques années. Booster sa carrière en se faisant connaître et apprécier n’a jamais coûté si peu. En revanche, ça prend du temps et nécessite un peu de finesse.

Conséquence : tout le monde s’y adonne et certains n’y vont pas de main morte pour faire connaître au plus grand nombre leur sex appeal. Ainsi, la puissance des réseaux sociaux et leur pouvoir de séduction ont permis les pires dérives qui se rassemblent sous la bannière de mon sujet du jour.

Voici ma définition : onanisme + exhibitionnisme = personal branling

Quelques exemples pour ceux qui aiment le concret que seules les internettes sont capables de nous offrir :

  • Balancer le nom de la star avec qui on vient de déjeuner ? Check !
  • Balancer le nombre de coups de fil qu’on a reçus après avoir modifié son superbe CV en ligne ? Check !
  • Balancer une photo du jet privé ou de la Ferrari qu’on vient d’emprunter ? Check !
  • et tellement d’autres saillies plus délicieuses les unes que les autres

La nomenclature contient autant de types de personal branleurs qu’il y a d’alvéoles dans une feuille d’essuie-tout.

Branding, branling, Pourquoi la frontière est-elle si mince ?

Les réseaux sociaux sont les supports du personal branding. Reste à savoir lesquels. Pour les plateformes professionnelles, pas de surprise : Linkedin et Viadéo pour les plus francophones, sont là pour servir votre carrière ou une recherche d’emploi.

D’où vient la confusion alors ? Elle vient de la tendance perverse qu’ont tous les réseaux sociaux à gommer la frontière entre vie privée et vie professionnelle. Twitter, Tumblr, Instagram, Facebook, le blog perso et tous les autres brouillent les pistes et satisfont, consciemment ou non, notre besoin de parler de nous tout le temps.

« et moi, et moi, et moi… » En moins de temps qu’il ne lui en faut pour finir le rouleau, le personal branleur ne fait plus que parler de lui et ne sait même plus pourquoi.

RT, likes ou partages, commentaires d’articles qui ramènent la couverture à soi… Le web dégouline de fonctionnalités qui permettent au personal branling d’inonder nos timelines. Comme dans le rap game, celui qui gueule le plus fort est forcément celui qui a la plus grosse. A trop vouloir être cool pour être bankable, on se demande quand les personal branleurs enverront des photos d’eux torse nus devant une voiture de luxe avec des playmates en minishort.

Eh oui, une marque a des valeurs et si personne ne peut dire quelles sont les vôtres en regardant vos 5 dernières publications, c’est peut-être que vous avez remplacé le d par un l… Namedropping et photos perso à gogo, vous avez déjà rejoint le côté obscur de ceux qui ne s’éclairent qu’à la lumière de leur propre écran.

Manuel du personal branling en 3 leçons

Vous aussi vous souhaitez passer du personal branding à la vitesse supérieure ? Mes 3 règles de base pour ne pas vous rater :

  1. pratiquez l’auto-proclamation. vous êtes un guru, un expert, un mec qui se fait inviter par les stars à bruncher. Les gens doivent le savoir, surtout ceux qui ne vous connaissent pas.
  2. affichez les zéros. rien de tel que les chiffres pour asseoir une légitmité : followers, likes et notes de frais. Tu veux voir mon score Klout ?
  3. oubliez l’auto-dérision. Le second degré c’est marrant mais votre petite personne, c’est trop sérieux pour qu’on en plaisante.

Vous présentez ces symptômes ? Dites-moi comment vous vous soignez en commentaire. Ou mettez-m’en plein la vue et dites-moi comment vous assumez ! 


Commentaires

  1. Avatar Francois Sallenove dit :

    Dans la note ‘A propos de ‘ en 4 lignes on compte 7 fois ‘je’ ‘moi’ ‘mon’ … Romain Hourtiguet expert en Personal BranLing ?

    1. Avatar Romain Hourtiguet dit :

      Bien vu François !
      Je ne suis pas encore expert en Personal Branling, simplement un amateur. Je travaille pour un jour avoir l’honneur de me retrouver sur le Tumblr, aux côtés de mes modèles.

      1. Avatar Francois Sallenove dit :

        Bravo ! Et on sent l’onanisme percé dans la réponse.

  2. Avatar Luke F. Dunn dit :

    En 2012, il n’est plus bon d’être « cool ». En tout cas, il est plus hype d’être swag. Du mal à comprendre ? Cet article est fait pour vous : petite analyse du nouveau vocabulaire du web.

  3. Avatar Loïc Blandin dit :

    un article jouissif ! Merci beaucoup

    1. Avatar Romain Hourtiguet dit :

      Plaisir partagé Loïc. Merci à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus