plan de contenus

Étiquettes : , , , ,

Gérer l’édition ou la refonte d’un site sans plan de contenu est un peu comme essayer de créer le Faucon Millenium Star Wars en lego sans plan de montage.

Avec mon fils nous jouons beaucoup aux legos : moi je fabrique, lui il démonte. A chaque chantier, nous avons le même problème : il nous manque toujours une pièce pour mener notre projet à bien.

Le plan de contenu, c’est le plan de montage de votre ferme-hôpital-caserne de pompiers (ou de votre projet Web). Si vous n’en avez pas, vous risquez de manquer de briques et l’hippopotame chauffeur de bus (l’utilisateur final), risque de se trouver fort déçu.

Ajoutez l’inventaire à la liste

Plus sérieusement, un plan de contenu (ou inventaire des contenus) devrait être le point de départ de tout projet éditorial. C’est une liste exhaustive, quantitative, qualitative (une dernière tentative ?) de l’ensemble des contenus d’un site Internet.

Encore plus sérieusement, lisez l’article de Muriel sur le sujet (vous pourrez même y télécharger un template pour créer le vôtre)

Une vue d’ensemble

Pour vos collaborateurs, les contenus ont plus de sens quand ils sont contextualisés

Comme avec des légos: suivant où on les place, les portes peuvent être des portes où des fenêtres. Un bon plan de contenu permet d’avoir une vue d’ensemble du projet. Ce qu’il y a à faire, combien, qui, quand, pourquoi, etc.

C’est un travail laborieux avec assez de réponses pour laisser vos collaborateurs sans trop de questions.

Imbriquez vos contenus

Cette vue d’ensemble permet aussi de bricoler votre stratégie de backlinking (liens internes) ou un système de tags. Tout voir sur un même plan de contenu permet de relier ou d’emboiter vos contenus. De faciliter la navigation sur votre site, donc.

En fin de compte, ce n’est que le début

Vous avez répertorié les contenus et bien mérité votre pause café. Maintenant il faut segmenter et prioriser.

Segmenter, c’est mettre les briques bleues avec les briques bleues. Si vous avez l’intention de créer un point d’eau pour votre ferme-hôpital-caserne de pompiers (ou pour votre projet Web), les briques bleues auront une certaine importance.

Segmenter et prioriser les contenus permet de prévoir des quantités et des priorités pour votre calendrier éditorial (dont vous pouvez planifier la lecture).

 

Pour être encore encore plus sérieux : dans une heure Muriel abordera, entre autres, l’inventaire des contenus dans sa visioconférence : Les bonnes pratiques éditoriales de l’e-mailing. Inscrivez-vous !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus