De la longueur d'un article pour la rédaction de contenu web

Quelle est la longueur idéale d’un article pour la rédaction de contenu web ? Nous avons tenté de trouver des réponses.

Rédaction de contenu web : aucune règle précise

Nous vous en parlions déjà, la rédaction de contenu web ne suit aucune règle quant à la longueur de l’article. Un contenu de 300 mots peut être aussi intéressant qu’un autre de 1 000 mots. L’essentiel est qu’il soit pertinent avec une information de qualité. S’il est vrai que la concision et la précision suffisent souvent à susciter l’intérêt du lecteur, il est également possible que les détails apportent une valeur ajoutée supplémentaire à un article. Il faut cependant savoir qu’un article de plus de 1 000 mots ne sera jamais lu jusqu’au bout, aussi pertinent soit-il.

Il est ainsi recommandé de respecter une règle importante de la rédaction de contenu web : l’essentiel des informations devra être présenté en premier. Ceci est communément désigné par la règle de la pyramide inversée. L’internaute doit avoir trouvé une réponse à ses interrogations dès les premières lignes du texte. Cette règle est aussi bien valable pour les contenus courts de 300-500 mots que pour les autres de 1 000 et plus. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à rajouter des compléments d’information sous forme d’infographies ou de vidéos. Comme on dit : une image vaut mieux que 1 000 mots.

Longueur du contenu et référencement

Dans le cadre de la rédaction de contenu web, Google recommande souvent des articles longs. Cette règle doit cependant être considérée dans son contexte : Google analyse les nombres de mots d’un contenu et plus il y en aura, plus celui-ci aura des chances de bien se positionner dans ses résultats de recherche. Il ne faut cependant pas oublier qu’il a également déployé un algorithme de pertinence permettant d’identifier la qualité d’un article et son utilité

Si le rédacteur ne fait que du remplissage avec des mots n’ayant aucun sens, son article sera pénalisé et n’apparaîtra pas sur Google.

Si l’on ne souhaite cependant pas avoir un article de plusieurs centaines de mots, il est toujours possible d’insérer des liens vers de nouveaux contenus. La rédaction de contenu web est dans ce cas simplifiée et l’internaute bénéficie toujours d’un article pertinent. Wikipedia est l’un des premiers sites à avoir exploité cette technique. Depuis, presque tout le monde l’a adoptée. Il faut noter que la solution est particulièrement intéressante dans la mesure où le contenu est concis, utile et renvoie vers d’autres contenus qui pourront à leur tour lui renvoyer des liens.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Nous remercions l’agence Laplume pour la rédaction de cet article


Commentaires

  1. Itredacweb dit :

    Très bel article, je guettai précisément si les notions de bonne rédaction seraient respectées dans l’article lorsque j’ai lu le titre.
    Dans les premières phrases, le lecteur a déjà une réponse on n’a même plus besoin de tout lire.

    Comme vous le dites, il est important d’éclairer le lecteur dans les trois premières phrases.

  2. Excellent article! A mon avis, du moment que les idées ne sont pas redondantes, ça passe, quelle que soit la longueur de l’article! Le piège se trouve surtout dans les articles longs (+de 1000 mots), les risques de répétition sont plus énormes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus