Le snacking content au coeur de votre stratégie de contenu

Étiquettes : , , ,

Le snacking content structure votre stratégie de contenu. Une construction en strates, dans laquelle chaque étape constitue un niveau de lecture différent.

Tout l’art du snacking content réside dans sa capacité à donner le ton.

Sur les réseaux sociaux, vos newsletters ou encore votre blog, les micro-contenus (les « snacks ») sont un premier niveau de lecture essentiel à la construction de votre univers de marque.

Une bonne stratégie de contenu, c’est tout un scénario minutieusement préparé pour captiver son public. Le choix des mots et les valeurs qu’ils portent construisent une mise en scène, des ambiances, des émotions.

De la variété dans votre fil d’actualité

Visuels humoristiques, traits d’humour ou traits d’humeur: les micro-contenus donnent le ton à votre communication. Tweets, posts Facebook, brèves ou encore chapô constituent un premier niveau de lecture facile et engageant qui structure l’ensemble de votre stratégie de contenu.

Les micro-contenus rythment ainsi les fils d’actualité de vos internautes et influencent leur posture de lecture. Grâce au bite, snack, meal, la stratégie de contenu joue sur la granularisation: du teasing à la lecture approfondie, votre contenu se décline sur différentes strates.

À chaque étape, on mobilise et on sollicite différemment l’internaute: via un contenu humoristique, intriguant ou encore instructif… À vous de construire cette évolution du parcours utilisateur en fonction du profil de vos publics cibles.

Le snacking content: quand les émotions donnent le ton

Une bonne stratégie de contenu, c’est tout un scénario minutieusement préparé pour captiver son public. Le choix des mots et les valeurs qu’ils portent construisent une mise en scène, des ambiances, des émotions.

Chaque type de contenu contribue ainsi à solliciter un certain type de perception chez l’utilisateur. De la vidéo pratique ou du tweet ironique, se dégagent des ambiances totalement différentes qui sollicitent un type de réaction précis chez vos utilisateurs.

Stratégie de contenu

Ainsi, le snacking correspond davantage à la sphère du « feeling », voire du « doing ». Plus vous allez en profondeur et en longueur dans le contenu, plus vous sollicitez la sphère « cognitive ».

De l’art d’interpréter le contenu

Nous avons différentes manières de nous représenter l’information que nous recevons:

  • la perception visuelle: importance de la représentation et sensibilité à l’image,
  • la perception auditive: l’écoute, sensibilité face aux choix des mots,
  • la perception kinesthésique: les sens, le toucher.

Appliquée au web, on comprend rapidement que nos utilisateurs vont, selon leur sensibilité, interpréter les contenus en fonction de ces 3 tendances. On réagit par exemple à une image humoristique (perception visuelle), on « écoute » les conversations partagées (perception auditive), on sent les ambiances qui s’en dégagent (perception kinesthétique).

De chaque article, contenu ou conversation se dégage ainsi une atmosphère qui renvoie à un univers de représentation très précis.

Et vous, comment adaptez-vous votre stratégie de contenu aux pratiques de consommation des utilisateurs? 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus