Stratégie de contenu: diversifier pour mieux régner

Étiquettes : ,

Vous avez en moyenne 8 secondes pour capter l’attention de votre utilisateur. Comment pimenter votre stratégie de contenu en variant les formats éditoriaux?

Les mécanismes de la lecture sur le web sont tels que, la plupart du temps, vos internautes ne lisent pas vos contenus dans leur intégralité. Difficile de capter l’intérêt d’un internaute qui possède un potentiel de concentration comparable à celui d’un poisson rouge… Diversifier votre contenu est donc indispensable pour retenir l’attention de cet être volatile.

Varier les formats éditoriaux: un atout pour votre stratégie de contenu

Informer, étonner, surprendre: varier les formats éditoriaux vous permettra d’optimiser votre stratégie de contenu en sollicitant le répertoire émotionnel de votre utilisateur.

Capter l’attention de l’utilisateur, c’est la première étape de la stratégie de contenu. Ensuite, c’est dans la rétention de l’attention que tout se joue. Or, on le sait, l’utilisateur se lasse très vite et il est difficile de mobiliser son attention sur le long terme. D’où l’importance de varier les formats éditoriaux afin de le mobiliser sur différents types de contenus impliquant des attitudes de lecture différentes.

Varier les formats éditoriaux c’est donc jouer sur la posture du lecteur. De l’attitude passive de consommation de l’information, on évolue vers une attitude active dont les moteurs sont l’intérêt, l’émotion, la curiosité. En diversifiant votre contenu, vous engagez votre internaute dans une appréhension active de vos contenus.

Quelques formats éditoriaux pour pimenter votre stratégie de contenu

Pour changer du format classique de l’article, voici quelques idées pour donner un peu de muscle éditorial à vos contenus:

  • L’interview: format dynamique articulé autour de 3 à 4 questions, l’interview possède l’avantage de varier la dynamique éditoriale. Témoignage d’expert ou de consommateur, elle représente un bon moyen d’asseoir votre crédibilité.
  • La brève: format très court (150 à 200 mots), comme son nom l’indique, la brève est une dépêche à diffusion rapide. C’est un format éditorial dense où l’information est condensée en quelques lignes. L’enjeu est d’exploiter sa viralité: privilégiez un format trucs&astuces, info pratiques ou insolites facilement partageable par les internautes.
  • Le dossier: le dossier offre un panorama sur un sujet. Il peut impliquer plusieurs interlocuteurs. Faites l’inventaire de vos contenus: si vous possédez une dizaine d’articles autour d’une thématique commune vous tenez quelque chose. N’oubliez pas que la stratégie de contenu ne se résume pas à la production de contenus. Elle passe aussi par l’exploitation de contenus existants.
  • La landing page: version améliorée du dossier, la landing page agrège un certain nombre de contenus autour d’une thématique. Très bonne pratique SEO car elle favorise le maillage interne, la landing page construit un cycle de lecture. Concevez-la comme un menu de restaurant dont l’intérêt est de rendre l’internaute acteur de ce qu’il désire consommer.

Pourquoi ne pas éditorialiser la présentation de vos produits?

  • La sélection: la sélection est un coup de projecteur sur une série d’articles choisis autour d’une thématique. Le travail de choix et de sélection est un bon moyen d’affirmer votre légitimité et votre expertise dans votre domaine.
  • Le comparatif: il s’agit de mettre en perspective au moins 2 produits. De la même manière que la sélection, cela vous permet d’affirmer votre qualité d’expert en proposant un comparatif basé sur des critères techniques.

Et vous, quels sont vos formats éditoriaux favoris? Quels sont ceux qui marchent le mieux?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus