theorie des 4E pour créer une communauté engagée sur les réseaux sociaux

Étiquettes : , , , , ,

La théorie des 4 E serait-elle, pour les réseaux sociaux, le pendant de traditionnelle loi des 4 « P » en marketing. Émotion, engagement, empathie, écoute.

La théorie des 4 E repose sur 4 ingrédients: l’émotion, l’engagement, l’empathie et l’écoute. Cela ne vous rappelle rien? Souvenez-vous des 4 ingrédients fondamentaux de toute stratégie marketing traditionnelle: la Promotion, le Prix, la Place (distribution) et le Produit.

En stratégie d’animation sur les médias sociaux, les 4 E remplacent les 4 P.

Selon vos objectifs d’acquisition, de notoriété ou de conversion, vous ajusterez les niveaux auxquels vous appliquez les différents piliers de votre stratégie des 4 E. De la même manière que pour réaliser un gâteau, vous utilisez 4 ingrédients de base (oeufs, farine, lait, sucre), et confectionnez des variantes en modifiant la proportion ou la nature de ces quatre ingrédients.

Les 4 « E », 4 ingrédients indispensables sur lesquels repose votre stratégie réseaux sociaux

L’ Émotion.

Les réseaux sociaux sont basés sur la conversation entre individus. L’échange est teinté d’émotions, volontairement insufflées ou non.

Les emojis, ou réactions, la récente implémentation de Facebook va bien dans ce sens. Le «like» était devenu beaucoup trop restrictif pour la communauté du célèbre réseau bleu.

Après quelques mois d’utilisation, il semble que la réaction la plus utilisée soit le «love». Le «wow» arrivant juste après. En général, les réactions les plus utilisées sont positives. Ce qui est cohérent avec la volonté de Facebook de surfer sur les échanges positifs pour animer la communauté.

les reactions les plus utilisees sur Facebook étude par frac.tl

Cette même étude réalisée par Frac.tl démontre que les médias étudiés peuvent générer massivement une émotion prédominante. Cela peut être dû soit à la ligne éditoriale soit aux caractéristiques de la communauté de fans.

En résumé, il est important de bien connaître sa communauté de fans pour définir avec pertinence l’univers émotionnel de sa marque. Lisez à ce propos notre interview des créateurs de Emolytics, outil de mesure de la satisfaction (émotionnelle) de vos audiences, qui confirme cette tendance.

L’Engagement.

L’objectif d’une animation sur les réseaux sociaux est d’obtenir de la visibilité, et donc de l’influence. Pour y arriver, il vous faut obtenir de l’engagement de la part de vos abonnés. L’engagement représente l’ensemble des réactions visibles que vous pouvez obtenir de vos fans (le like, le partage, le retweet, le commentaire). Le net regorge de ressources et de tutoriels pour augmenter votre taux d’engagement.

Cependant, pour obtenir davantage d’interactions, il faut avant tout les susciter. La plupart du temps, pousser du contenu régulièrement ne suffit manifestement pas à faire réagir la communauté. Susciter le débat implique une bonne connaissance de vos ambassadeurs. Sur quels fans actifs et engagés repose votre communauté? Une fois identifiés, assurez-vous qu’ils interagissent avec vos contenus.

L’Empathie.

Il s’agit du mécanisme par lequel un individu peut «comprendre» les sentiments et les émotions de quelqu’un. Idéalement, l’empathie doit être bilatérale. L’animateur doit en avoir pour sa communauté. Et celle-ci doit se reconnaitre dans la stratégie de marque. Construire le modèle de carte d’empathie (dont voici un exemple) de sa communauté peut aider à bien connaître les attentes et besoins de son audience. Car chaque communauté est spécifique. La carte d’empathie définit l’environnement de son public. Ce qu’il attend. Ce qu’il craint. Ce qu’il pense et croit. Ce qu’il espère… Une fois complétée, cette carte répond à la question « de quelles façons mes clients souhaitent-ils que ma marque entre en contact avec eux » ?

L’Écoute.

Intrinsèquement liée à l’empathie, l’écoute doit faire partie des aptitudes naturelles du community manager. A la fois pour déceler les sujets d’intérêt – récurrents et ponctuels, ainsi que le baromètre de sa communauté. Gérer son audience implique de savoir gérer les feedbacks. L’installation d’un tableau de bord de veille est essentiel pour y être réactif. La pertinence et la réactivité des réactions aux feedbacks communautaires va enrichir le lien. Une foule d’outils existent pour mettre en place une veille efficace : Nuke Suite, Agorapulse, SocialShare, Nuzzel,…

Maintenant que vous disposez de tous les ingrédients, comment allez-vous les doser pour obtenir la recette idéale d’animation de votre communauté digitale?


Commentaires

  1. Avatar les 4 P dit :
    Votre commentaire est en attente de modération. Ceci est un aperçu, votre commentaire sera visible après validation.

    Je trouve très utile. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus