3 regles pour un bon contenu web

Étiquettes : ,

Et pourtant, c’est dans la simplicité que réside toute la finesse de notre métier. Zoom sur les 3 règles d’un bon contenu web.

L’utilité avant tout

Ecrire pour écrire, ca ne se fait plus. Surtout pas lorsque vos contenus se déclinent pour le Web. Nous l’avons vu maintes fois, l’utilisateur scanne le contenu à la recherche d’éléments qui pourraient l’intéresser. En toute logique, si cet utilisateur ne voit rien qui puisse lui être utile, il clique ailleurs.

Un bon contenu web est jugé utile à partir du moment ou vous pouvez déterminer clairement ce qu’il est censé accomplir. 

Si pour un contenu, vous êtes incapables en moins de 3 secondes de déterminer ce qu’il apporte à vos utilisateurs, pensez à le retravailler, voir le supprimer.

Un contenu moins touffu permet à vos utilisateurs de scanner plus rapidement votre contenu, d’y trouver plus rapidement ce dont ils cherchent et d’ainsi mieux satisfaire leurs attentes.

L’expérience utilisateur, encore et encore et encore …

Quelle est la finalité ultime d’un bon contenu web si ce n’est de répondre aux attentes de vos lecteurs ? Question rhétorique bien entendu, mais se mettre dans la peau de vos utilisateurs est un long et parfois, laborieux processus.

Pourtant, un bon rédacteur web se doit d’adopter le même cadre cognitif que ses lecteurs. Oubliez donc tous ces modèles archaïques verticaux de la pensée et mettez-vous à la place de votre utilisateur. Que cherche un lecteur dans votre contenu ? Donnez-lui la réponse avant même qu’il ne se pose la question.

Un bon contenu web, c’est un contenu concis.

Certes, vous devez justifier votre salaire, et ce n’est pas en écrivant toujours des courts textes que vous ferez bonne impression. Et pourtant, l’équation est évidente. Au plus de contenus vous avez, au plus l’utilisateur a besoin de temps pour trouver ce qui l’intéresse réellement.

Selon une étude du site Time.com, les utilisateurs passent en moyenne 15 secondes sur les sites web. Dans un tel contexte de « fast-consumering », quel est le but de perdre votre temps à produire un contenu qui tire en longueur ? Aucun.

Source : « Stratégie de contenu web » –  Kissane Erin aux éditions Eyrolles

Et vous, quels sont vos critères pour juger un bon d’un mauvais contenu Web ?


Commentaires

  1. Avatar Jean-Sébastien dit :

    J’apporterais une petite précision à votre article. S’il est vrai que bien souvent « Un bon contenu web, c’est un contenu concis. », il ne faut pas en faire une généralité!

    Si les internautes passent en moyenne 15 secondes sur les sites web, c’est sans doute parce que l’information recherchée est difficile à trouver et que le contenu ne répond pas à leurs attentes.

    Ainsi, un contenu « qui tire en longueur » peut demeurer pertinent pourvu qu’il apporte de la « valeur ajoutée » aux lecteurs et que sa structure permet de rapidement capter l’attention des internautes.

    L’utilisation des titres et des sous-titres, d’éléments graphiques (photos et couleurs) ou de mises en forme (caractères gras) peut faire toute la différence et rendre un contenu « touffu » plus accessible.

    Le défi est plutôt de créer du contenu (court ou long) riche et bien hiérarchisé qui convaincra les internautes de rester plus de 15 secondes sur nos pages web.

    1. Bonjour Jean-Sébastien,

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, il vaut mieux voir le fait que les utilisateurs ne lisent pas les articles jusqu’au bout comme un challenge.
      A ce titre, nous avions rédigé une brève sur les articles longs: https://www.ecrirepourleweb.com/rediger-long-ca-a-du-bon/

      En vous souhaitant une excellente journée,
      Houdayfa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus