Étiquettes : , ,

Pourquoi organiser une veille? Pour suivre l’évolution de son métier, ne plus perdre ni rater aucune information. Mais quel type de veille choisir?

Faisons le tour des différents types de veille en détaillant les caractéristiques et l’utilité de ses 3 dimensions: technologique, concurrentielle et stratégique. Pour chaque type de veille, il y a un objectif spécifique.

Les étapes et les types de veille

La veille comprend la formulation des recherches, la collecte de l’information, l’évaluation, le traitement ou encore la diffusion… A ce sujet elle se rapproche du terme de curation, qui décrit le fait de créer du contenu en rassemblant, en amalgamant et en partageant du contenu.

La veille implique que beaucoup de choses se passent sans que vous ayez besoin d’y prêter attention: c’est sa dimension passive et elle est garantie par un bon paramétrage d’origine. Evidemment, à un moment vous devez passer à l’action.

Il existe 3 types de veille:

  • la veille stratégique
  • la veille technologique
  • la veille concurrentielle

La veille stratégique

C’est l’ensemble des types de veille pratiqués au sein d’une organisation: veille technologique, veille juridique, veille concurrentielle, veille e-réputation…

C’est un système d’aide à la décision: on observe et analyse son environnement et les impacts économiques présents et futurs pour en déduire les menaces et les opportunités de développement. Enfin, elle doit permettre à l’entreprise de s’adapter avant l’entrée en application de nouvelles stratégies de son concurrent ou la sortie de ses nouveaux produits.

La veille technologique

Elle consiste à surveiller les évolutions techniques et les innovations dans son secteur d’activité.

La veille technologique repose sur des informations ouvertes et accessibles à tous:

  • publication de brevets,
  • recherche & développement,
  • lancement de nouveaux produits,
  • matériaux,
  • processus,
  • concepts,
  • innovation de fabrication…

La veille concurrentielle

C’est l’étude de l’évolution des concurrents directs et indirects, actuels et potentiels de l’entreprise.
Ses critères d’évaluation:

  • la politique de prix
  • le choix des fournisseurs
  • la stratégie d’entreprise
  • la politique de recrutement
  • les moyens de communication

Elle sert à mener des comparaisons rapprochées entre produits, services ou méthodes de production en prenant un concurrent comme référence.

Les enjeux de la veille

Pour être efficace, l’information collectée doit être systématiquement analysée et stratégiquement exploitée. C’est une question de paramétrage et de consultation à intervalles réguliers. Bien pensée, elle aide à reformuler d’autres questions plus fines, et crée du dynamisme dans votre réflexion stratégique.

Quels sont vos outils de veille préférés sur le web?

Crédits: gratisography.com


Commentaires

  1. Avatar Stéphane dit :

    Chouette billet qui résume les différents types de veille. Beaucoup de personne négligent encore cet aspect de veille. Selon moi, elle devrait faire partie du temps de travail sans trop non plus empiéter sur les actions principales du métier. Je rappelle que sans veille, la connaissance s’envole. Sans connaissance, la crédibilité s’envole. Sans crédibilité, l’expertise s’envole. Sans expertise, le métier s’envole. Et sans métier… je m’arrêterai ici.

    1. Je suis d’accord avec toi Stéphane, trop de personnes omettent la veille. Et ce que les gens ignorent, c’est qu’il existe effectivement plusieurs types de veille. Prenons l’exemple suivant : un responsable de bar dans une zone urbaine voit sa fréquentation chuter (entre 17 h et 19 h). Donc son C.A baisse et il ne comprend pas pourquoi. S’il avait fait une veille concurrentielle il aurait découvert la raison : deux rues plus loin, un de ses concurrents pratiquait des tarifs spécifiques pendant l’Happy hour !!! Et en plus, cerise sur le gâteau, un employé avait essayé de lui expliquer les raisons. Résultat : aucune veille, aucune écoute, et aucun C.A !

      Donc oui, la veille est importante, non seulement dans le cadre d’une stratégie existante, mais également pour définir de nouvelles stratégies réfléchies et efficaces, à court, moyen ou long terme.

      Trop d’entreprises ont pâti du manque de veille dans leur activité. Centrées sur elles-mêmes et se reposant sur leurs lauriers, elles ont oublié de sortir de leur cadre et n’ont pas regardé ce que faisait leur concurrent…

  2. Bonne introduction à la veille.

    Bien sûr, ensuite viennent se greffer sur l’activité de veille des questions relatives à la méthodologie (comment mettre en place une veille ?) et aux outils (avec quoi réaliser sa veille).

    Mais pour courir, il vaut mieux savoir marcher. Et j’enseigne les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus