5 hacks faciles de vulgarisation de contenus sur le web

Étiquettes : , , , , , , ,

La vulgarisation de contenus est un art difficile. Apprenez en 5 hacks efficaces à gagner en lisibilité et à simplifier vos sujets les plus complexes.

Un sujet complexe reste un sujet complexe. Bien qu’il n’y ait rien que vous puissiez faire sur le sujet lui-même, vous pouvez par contre contrôler son énoncé, sa posture, sa représentation. Objectif de votre stratégie de vulgarisation de contenu: économiser le temps de cerveau de votre audience avec des dispositifs éditoriaux lisibles et accessibles. Examinons ensemble 5 hacks efficaces pour simplifier des sujets complexes avec facilité.

5 hacks de vulgarisation de contenus

1. Le mot d’explication

La dernière chose dont un lecteur a besoin est d’avoir l’impression d’étudier pour un examen de physique quantique. Si le sujet est déjà de nature complexe, alors inutile de rajouter des difficultés supplémentaires. Par exemple, comme utiliser des acronymes sans en expliquer le sens. Pensez à vos lecteurs néophytes qui ne sont pas forcément familiarisés avec le jargon. Ils apprécieront une brève explication, un lien pour en savoir plus ou un microcontenu en mode lecture facile associé pour cerner la définition d’un terme clé.

2. Le prêt-à-emporter

En fonction de la densité de votre article, vous pouvez écrire un petit paragraphe du type « takeaway » après chaque section. Un dispositif qui offre de nouvelles clés d’entrée et aide le lecteur à recueillir les points principaux avec confiance. C’est également idéal pour ceux qui n’ont pas le temps de lire l’article entier – et encore moins de le comprendre. Une tendance confirmée par les chiffres du temps de lecture sur le web : une personne sur trois passe moins de 15 secondes à lire un article de blog, et un utilisateur ne consomme en moyenne que 20% du contenu d’une page.

3. La pause réglementaire

Qui dit vulgarisation de contenu, dit aussi accessibilité visuelle. Évitez l’effet mur de texte écrasant, et assurez-vous que votre contenu est efficacement compartimenté. Cela signifie d’utiliser des en-têtes, des sous-titres, des puces et des numéros. Allégez le tempo avec une idée par paragraphe, et 2 à 3 paragraphes par section. Les pauses et les aérations sont également des éléments clés pour simplifier l’absorption d’un sujet complexe.

4. La preuve par l’exemple

Les lecteurs veulent se sentir guidés ! Ne vous contentez pas d’expliquer, exemplifiez avec des cas concrets que vous imaginez, ou mieux, des études de cas réelles. Pour vulgariser un contenu complexe, il faut pouvoir susciter l’apprendre, mais aussi le voir, le sentir et le faire. Un paragraphe qui commence par « par exemple » capte toujours l’attention par sa capacité à rassurer.

5. La question qui se pose

En vulgarisation de contenus, couvrir les questions les plus courantes est une stratégie vitale. Avant d’imaginer le plan et la structure, voire l’angle même d’un article, commencez par une petite recherche sur les questions clés que se pose votre audience sur le sujet que vous traitez. Au-delà d’une étude de mots clés, faites l’exercice empathique de vous mettre dans la peau de vos lecteurs et aidez-les à résoudre leurs problèmes ou à répondre à leurs interrogations.

 

Alors, pas si compliqué que ça la vulgarisation de contenus ? Vous avez d’autres pistes de simplification de contenu sur le web ? Partagez-les avec nous !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus