Construire une fiche produit en 3 étapes

Construire une fiche produits en 3 points

Ce billet a été lu 1778 fois. À votre tour?

Construire une fiche produit pour un e-commerce est souvent un défi pour le rédacteur web. Voici 3 étapes pour vendre votre produit par les mots.

Chaque jour, de nouveaux produits arrivent en vente sur le net. Qu’il s’agisse d’un livre ou d’un survêtement, il faut attirer le client par autre chose que l’aspect physique. S’il peut apercevoir la première et la quatrième de couverture d’un livre sur Amazon ou le motif du t-shirt sur un magasin de mode en ligne, ce n’est pas ça qui va le convaincre d’acheter. Dans cet article, retrouvez 3 étapes, 3 conseils pour construire une fiche produit qui apportera à l’acheteur la réassurance et la confiance.

1. Avant de construire, formaliser une structure

Dans le secteur du bâtiment, on ne monte pas une maison sans en avoir préalablement établi le cahier des charges et creusé les fondations. Bien que chaque maison soit unique, la base est la même partout : un trou, coulé de béton. La même chose est vraie pour les fiches produits.

Pour s’assurer de bien tout prendre en compte dans la vente du produit, il faut formaliser un canevas, une structure : nom du produit / caractéristiques intrinsèques / qualités de vente. Il faut, bien évidemment, que cette structure fonctionne pour tous vos produits.

Tout est recyclage dans le contenu web, et c’est encore plus évident pour une fiche produit : il faut allier l’utile à l’efficace. Si vous avez 8 produits identiques mais que seule la couleur change, n’ayez pas peur de réutiliser le même canevas d’USP et de juste modifier la « couleur ». Avec une UVP unique pour chaque produit, vous arriverez à une fiche unique sans devoir tout reformuler à chaque fois.

2. Construire : constituer un rythme dans les USP

Dans le cas d’un e-shop de meubles, par exemple, on a choisi la structure « Une UVP / trois USP ».

  • L’UVP ou « Unique Value Proposition », est la phrase d’accroche, celle qui reprendra la proposition de valeur unique.
  • Les USP ou « Unique Selling Propositions » servent à traduire les caractéristiques importantes du produit en avantages (que m’apporte le produit?).

Ces USP ont été qualifiées par « thème » : la première parlera de la matière (en bois, en métal), la seconde de la couleur (rouge rubis ou bleu ciel) et la troisième parlera de la qualité technique et fonctionnelle ( trois rangements, sur roulette, empilable). Établies toujours par trois ou par cinq, ces propositions doivent être fédératrices entre tous les produits.

Bien entendu, nous parlons ici des caractéristiques qui « veulent dire quelque chose ». Assurer qu’une chaise a une assise haute de 80 cm et ne pèse que 6 kg n’aidera pas le client à se décider. Il faut donc établir une relation avec le sensitif : chacun connait le toucher du métal, le calme d’un bleu ciel et la facilité que l’on a à ranger une chaise quand elle est empilable.

3. Vendre au tout venant : écrire universel

Comme il y a plusieurs catégories de personnes qui viennent sur un e-shop, de celui qui flâne à celui qui connait le site comme sa poche, il faut écrire de manière à ne vexer ou frustrer personne. C’est la célèbre règle du  «Ego, Inertie, Peur ». On pourrait formaliser ce principe en une phrase « être générique sans être vague ».

Ecrire « Ce bougeoir en métal est à mettre dans le salon » est une phrase qui semble donner conseil au lecteur, mais qui, pour certains, pourrait les astreindre. « Et si j’ai envie de mettre ce bougeoir dans ma salle à manger? ». (Le raisonnement est un peu poussif, mais c’est pour l’exemple).

Il faut donc veiller à écrire pour l’universel, tout en connaissant les qualités du produit. Evidemment, un lavabo se placera dans une salle d’eau, et une table à manger dans la salle à manger ou dans la cuisine. Cependant, une chaise, un commode, une armoire, un rangement … Peuvent aller dans toutes les pièces.

Une étape en plus : s’assurer d’avoir les bonnes informations et la bonne image

C’est un conseil certes bateau, mais ô combien utile. Construire une fiche produit sans matériel est une vraie gageure. Aussi, construire ses USP par rapport à une image du produit peut aider. Encore faut-il que cette image soit lisible. Les e-shop prennent parfois plus de temps à faire un shooting efficace qu’à créer une fiche produit digne de soi.

Certes, l’image parle, mais l’écrit parle plus que l’image. L’image passe presque en dernier lieu dans la lisibilité de la fiche produit.

Vous aussi, venez partager votre expérience dans l’écriture des fiches produits dans les commentaires!

Related

A propos de Benoît Hautot

Tout fraichement diplômé de Saint Luc en Arts Numériques, Benoit se destinait, petit, à être curé, architecte ou journaliste. Le voilà qu'il sait faire du graphisme et qu'il est en stage -prolongé - chez WAW, pour apprendre cette nouvelle compétence qu'est l'écriture web. Pfiou, ce n'est pas une mince affaire !

Sur le sujet, avez-vous lu...

3 Responses to Construire une fiche produit en 3 étapes

  1. Search Box dit :

    Tout à fait d’accord avec la mise en place d’une structure et l’écriture universelle. Pour ma part, je déconseille le recyclage. Dans l’exemple, il est suggéré d’avoir 8 fiches produits avec seulement une variante (ici la couleur). Si ce procédé est rapide pour le e-commerçant il est totalement inefficace d’un point de vue moteur. Le contenu dupliqué privera le site de nombreux visiteurs.

    • Merci pour ce commentaire, je me suis effectivement mal formulé : il n’y a pas qu’une variable qui change, mais bien l’USP (couleur) mais aussi l’UVP, la proposition de valeur unique du produit (qui est à chaque fois originale).

  2. […] être bien visible sur le web, chacun de ces contenus doit combiner une UVP et des USP. L’UVP ou « Unique Value Proposition », est une phrase d’accroche, qui expliquera la valeur […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>