Rédiger un chapeau ou chapô et convaincre en six secondes le lecteur de lire l'article, tels sont les défis du tout rédacteur web.

Étiquettes : , , , ,

Rédiger un chapeau ou chapô et convaincre en six secondes le lecteur de lire l’article, tels sont les défis du tout rédacteur web.

Rédiger un chapeau attrayant est essentiel dans le milieu journalistique. Sur Internet, c’est une obligation ! Le lecteur du web est un lecteur pressé. Il accorde en moyenne six secondes à un article web pour le convaincre de le lire en entier. De simples règles aideront un rédacteur web à écrire ce premier paragraphe de façon optimale.

Rédiger un chapeau d’un article, c’est un peu comme rédiger le synopsis d’un film. Il faut résumer en quelques lignes et dévoiler certains éléments de la conclusion.

Chapeau ou chapô, c’est-à-dire ?

Le chapeau est la partie la plus importante d’un article. Il sert à accrocher et percuter le lecteur. Le chapô doit lui donner envie de lire votre contenu. Alors, soignez-le ! Votre but est de convaincre l’internaute que le reste de votre article web sera aussi intéressant que ces quelques premières lignes. L’interpellation et l’interaction sont des manières d’accrocher facilement le lecteur dès le départ. Questionner votre lecteur pour le toucher, c’est l’idée.

Rédiger un chapeau d’un article, c’est un peu comme rédiger le synopsis d’un film. Il faut résumer en quelques lignes et dévoiler certains éléments de la conclusion. Le chapô doit contenir vos informations principales. Mais pas que ! Veillez aussi à y intégrer vos mots-clés. C’est primordial pour le référencement de votre article web. Le chapeau est souvent utilisé pour la balise meta description en HTML. Cette balise est reprise comme description dans les résultats (SERP) des moteurs de recherche. Elle est donc importante pour la lecture de votre article web par les robots d’indexation.

Deux méthodes pour rédiger un chapeau

Une pyramide inversée comme départ de votre chapeau

Les spoilers n’ont généralement pas la cote. Faux ! Si vous êtes un affreux spoiler, vous serez le parfait rédacteur web. Les éléments essentiels de l’information doivent être dévoilés dès le début de l’article. Vous l’aurez donc compris, dans le chapeau ! Le reste de l’article ne servira ensuite qu’à compléter ces infos brutes en détails plus croustillants mais moins importants. Manger un kinder et en déballer d’abord la surprise, voilà le principe. Ce système de la pyramide inversée vous permettra d’exposer l’essentiel pour arriver aux détails.

Un chapô en 5W et 2H pour contextualiser

Un chapeau doit répondre à 7 questions idéalement. C’est la méthode QQOQCCP en français et 5W2H en anglais. Vous devez donc décliner votre information en :

  • Who : Expliquer de qui s’agit-il dans l’article web ou qui cela concerne-t-il.
  • What : Exposer le sujet que vous allez aborder. C’est le quoi, l’objet du propos.
  • When : C’est la notion de temps de votre information si vous savez quand cela se passe ou quelle est sa durée. Cette info peut déjà apparaitre dans le chapeau.
  • Where : Contextualiser où est-ce que l’action se situe. Cela peut être dans un pays, dans une entreprise….
  • Why : Faites part de l’élément déclencheur ou de l’objectif de votre sujet au lecteur. C’est le pourquoi.
  • How : Informer le lecteur du comment, des méthodes ou besoins requis, en lien avec votre sujet.
  • How much : Le combien permet d’exposer les éléments quantifiables de votre info. Par exemple, combien cela va-t-il coûter ?

Ces 7 questions correspondent toujours au souci de révéler au lecteur les infos essentielles. Si le lecteur n’a pas ces données, il zappera votre article par manque de clarté. S’il en a trop, il le passera une fois qu’il aura trouvé ce qu’il voulait. La limite entre « pas assez »  et « trop » est parfois dur à mesurer. Vous pourriez rencontrer une autre difficulté. Certaines thématiques ne vous permettront pas de répondre à toutes ces questions. Certains sujets ne s’y prêtent pas. Donc, pas de panique !

Vous sentez-vous prêt à rédiger votre chapeau selon les règles de l’écriture web?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus