Grâce aux données web, on peut mieux connaitre les besoins des internautes. Voici 3 pratiques pour une communication web personnalisée et efficace.

Étiquettes : , ,

Grâce aux données web, on peut mieux connaitre les besoins des internautes. Voici 3 pratiques pour une communication web personnalisée et efficace.

Il n’y a pas que le Big Data pour avoir un ciblage personnalisé. Le Big Data, vous voyez, toutes ces données récoltées sur les comportements des internautes? Celles ensuite monnayées et utilisées par les annonceurs pour cibler leur publicité… Comment aller un pas plus loin pour se rapprocher davantage de sa cible ? On bannit «le mass media»!

Se rapprocher davantage de sa cible ? On bannit «le mass media»!

Le géomarketing, où es-tu?

Les internautes sont très friands des applications de «Géolocalisation» comme Foursquare ou Yelp. Ils partagent directement leur position avec leurs amis et leur opinions sur les endroits où il se trouvent.

Le Géomarketing, c’est voir plus grand que la Géolocalisation et le partage d’avis et plus Big que l’aspect commercial du Big Data. Ce qui importe n’est pas le comportement de l’internaute, mais bien l’endroit d’où il se connecte. Les annonceurs peuvent alors cibler leur publicité sur la proximité géographique. Le public cible reçoit des annonces faisant la promotion de points de vente à quelques pas de chez eux. Niveau «personnalisation», on ne peut faire mieux !

La traduction locale, qu’est-ce que tu dis?

Si on étend l’idée du Géomarketing à plus grande échelle, on se rend vite compte qu’aller vers la cible c’est bien mais parler son langage c’est mieux. Et ça l’est encore plus pour des pays multilingues ou des grandes villes qui abritent différentes nationalités.

La traduction localisée n’est pas seulement une question de langue mais aussi de culture. Le vocabulaire utilisé, les jeux de mots ou les expressions doivent résonner dans la tête de l’internaute. La langue française a quelques variations selon qu’elle est parlée par un français, un belge ou un québécois. La traduction localisée permet alors de s’adapter à chacune des cultures.

Mais petit hic, la traduction localisée se base bien souvent sur la zone géographique de l’internaute sans prendre en compte son langage. La solution: une page d’accueil qui propose à l’internaute de choisir sa langue préférée.

Le trading média, qui es-tu?

Le trading média fait référence à l’achat de profils d’internautes: on récolte des données sur son comportement sur le web pour en constituer le profil le plus précis possible. Ces informations sont récoltées non seulement sur les sites web des marques mais aussi dans les recherches Google, les publicités cliquées, le visionnage de vidéo

Ces données sont ensuite mises en vente auprès des annonceurs. Pour eux, le trading média, c’est le Grââl : un grand nombre de données, de qualité et produites en temps réel. Ils sont alors parés pour lancer leur communication et publicité personnalisée.

L’avantage du trading média s’inscrit dans un ratio prix/efficacité : les données achetées sont 100% utiles car elles correspondent à ce que l’annonceur cherche. Cela permettra à l’annonceur de gagner du temps et de l’argent en pouvant atteindre les cibles visées et en ayant des profils de plus en plus précis. Un grand intérêt aussi pour les internautes : les publicités qu’ils reçoivent sont pertinentes et moins intrusives. Elles rencontrent les intérêts de l’internaute au moment où il les reçoit, pratique!

Alors, dans quelle pratique allez-vous vous lancer pour avoir une communication web personnalisée?


Commentaires

  1. Avatar Kristobel dit :

    On ne parle pas de traduction localisée, mais de localisation. Attention aux termes non-maîtrisés. En outre, le géomarketing est une notion beaucoup plus large que ce vous décrivez et ne peut se borner à une simple utilisation de données de géolocalisation. De même que le trading media peut revêtir différents sens dans le domaine de la publicité Internet. Bref, trop vague, trop flou.

  2. Avatar Rebecca Maurice dit :

    Merci pour votre commentaire Kristobel. Oui en effet, cet article est une amorce, du Géomarketing notamment, qui fera certainement l’objet d’un article tout entier consacré au sujet! Et pour le terme « localisation », je note votre remarque mais j’avais peur que le terme soit confondu par les profanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus