Les 6 commandements de l'étiquettage web

Étiquettes : ,

L’étiquetage n’est pas à prendre à la légère sur le web. Quels principes faut-il suivre lorsque vous rédigez vos étiquettes et libellés?

Pour naviguer sur le web, nous sommes en partie tributaires des libellés définissant les différentes catégories ou thèmes d’un site web. S’ils sont mal rédigés, nous risquons de mal comprendre l’ambition d’un site web. Pour être certains de rédiger des libellés compréhensibles pour le lecteur, Peter Morville et Lou Rosenfeld, les auteurs de l’excellent Architecture de l’information sur le Web (O’Reilly), ont établi 6 commandements à suivre lors de la rédaction des libellés, de l’étiquetage d’un site web.

Le style de l’étiquetage

Il faut être cohérent dans l’usage de la ponctuation et des majuscules. Une catégorie intitulée «Minéraux.» ne peut être suivie par une catégorie nommée «végétaux». Les internautes ne comprendraient pas qu’il s’agit de deux catégories de même importance mais penseraient que celle commençant pas une minuscule est une sous-catégorie ou, avec justesse, que le site web est bâclé…

La présentation des libellés

Police et tailles de caractères, espacement et interlettrage, doivent être cohérents car ils renforcent la nature systématique d’un groupe d’étiquettes. Cette règle comporte cependant une exception: celle des nuages de mots-clés dans lesquels les étiquettes sont de taille différente. La logique de ces différences de taille apparaît tout de suite à l’internaute et est voulue et souhaitée par le site web.

La syntaxe des étiquettes

Autant que possible, les étiquettes doivent être basées sur des syntaxes proches. Il sera plus lisible de baser vos étiquettes seulement sur des noms («La déco en dates ; La déco en chiffres, etc.»), des verbes («Jouer au tennis, Faire du ski») ou des interrogations («Un problème de chaudière?») mais pas sur un mélange des trois.

La granularité de vos catégories

Vos libellés doivent être cohérents en termes de niveaux de profondeur et d’ampleur des thèmes à aborder. Ne mettez pas au même niveau des libellés «cuisine italienne», «cuisine espagnole» et… «crèpes jambon-oeuf».

Le maitre mot est cohérence.

L’exhaustivité de vos thèmes

Vos libellés doivent englober tout le champ de votre domaine. Dans le cas contraire, elles risquent de faire croire que vous en négligez certains aspects.
Si votre site parle de tous les types de véhicules, mais que vous oubliez l’étiquette 4X4, l’internaute va croire que vous n’en parlez pas sur votre site web…

Le public cible de votre site

Il faut toujours garder en tête votre public cible. Vous n’appelez pas vos libellés de la même manière si vous vous adressez à des patients ou à des médecins… Dans le second cas, le vocabulaire sera beaucoup plus technique.

Le maitre mot est cohérence pour rassurer le lecteur.

Et vous? Avez-vous parfois du mal à nommer les libellés et étiquettes de vos sites web?


Commentaires

  1. Avatar CecileMartinez dit :

    merci pour cet article très clair et pertinent; toutefois, n’avez-vous pas mal orthographié étiquetage? Ou est-ce un néologisme? Cette question brûlante a troublé ma lecture…car l’orthographe aussi peut encore entrer fortement en ligne de compte dans la rédaction d’articles pour le web. 🙂

    1. Avatar Pierre-Alain Le Cheviller dit :

      Merci pour votre commentaire. C’est corrigé : En effet, l’étiquette à deux t, mais l’étiquetage un seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus