Alternance des contenus web : gardez la bonne température!

Étiquettes : , ,

Dans votre site web, il faut prévoir un bon équilibre entre contenus web chauds, contenus froids et contenus à très court terme. Explications.

Dans votre bain, vous ne mettez pas que de l’eau chaude ou de l’eau froide, n’est-ce pas? Dans un site web, c’est pareil. Il faut un subtil mélange de contenus web chauds et de contenus froids pour satisfaire vos lecteurs. Et c’est souvent plus difficile que de tourner le robinet de votre mitigeur…

Trois types de contenus web

La qualité et la pertinence de votre site web est le résultat d’un subtil mélange de contenus chauds, froids et à très court terme qui vous permet:

  • de présenter de manière complète votre activité -> les contenus froids
  • d’informer sur l’actualité de votre entreprise -> les contenus chauds
  • de faire face à tout événement imprévu ->les contenus à très court terme

Détaillons ce que recouvrent ces trois types de contenus.

Les contenus froids

Ce sont les informations sans date imposée de publication. On pense évidemment aux points forts de votre entreprise, à la présentation détaillée de son activité mais aussi aux dossiers thématiques, aux fiches produits, aux enquêtes, aux analyses, aux études et livres blancs, etc.

Pour être bien visible sur le web, chacun de ces contenus doit combiner une UVP et des USP. L’UVP ou « Unique Value Proposition », est une phrase d’accroche, qui expliquera la valeur ajoutée apportée par votre produit ou service. Les USP ou « Unique Selling Propositions » serviront à en traduire les caractéristiques importantes  en avantages, bref ce que m’apporte le produit ou service.

Ces contenus n’évoluent pas ou peu. Il faut cependant faire très attention à ne pas les laisser se périmer. Il serait dommage de laisser dans votre présentation d’entreprise que vous avez un certain nombre de client alors que la croissance de votre entreprise a multiplié ce chiffre par deux…

Les contenus chauds

Ce sont les temps forts de votre activité. On pense par exemple aux…

  • Dépêches, brèves et annonces relatives à des événements prévus longtemps à l’avance comme la sortie d’un produit, la tenue d’un salon ou d’une conférence, la diffusion d’une émission télévisée ou radiophonique.
  • Opérations promotionnelles comme les publicités, quizz, concours et promotions…

Les contenus à très court terme

Enfin il y a l’information surprise, celle qui était imprévue quelques heures ou quelques jours auparavant. C’est par excellence le domaine des réseaux sociaux mais il faut aussi lui prévoir une place sur votre site web, une place amovible éventuellement mais une place quand même. Dans ce type d’information, on pense en particulier aux situations de crise, qui nécessitent un affichage différent d’une simple actualité d’entreprise.

Des limites parfois floues

Bien sûr, cette typologie relève parfois plus du type-idéal et ne doit pas être trop exclusive. La FAQ par exemple peut contenir à la fois des contenus chauds, froids et à très court terme dans le même document. La fiche produit peut évidemment évoluer. Le dossier s’enrichir. A l’inverse certaines actualités peuvent devenir des contenus froids une fois retravaillées.


Comment prenez-vous en compte ces contraintes de temporalité des contenus web dans votre site web? Partagez avec nous vos expériences!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus