Étiquettes : , , , , ,

La bonne lisibilité de vos textes web aide à augmenter l’attention de vos lecteurs. 5 conseils pour des lecteurs contents et des contenus lisibles.

La bonne lisibilité est un des enjeux fondamentaux de l’écriture web. On peut écrire de longs contenus. En revanche, on doit privilégier la concision. Faire concis, ce n’est pas, nécessairement, faire court. En effet, outre les aspects formels (mise en page, typographie, charte graphique, etc.) les aspects rédactionnels jouent un rôle fondamental dans l’expérience de lecture.

Une bonne lisibilité pour une meilleure expérience utilisateur

Une bonne lisibilité des contenus contribue à augmenter le taux d’attention du visiteur sur sa session. Plus ce visiteur a une expérience positive, plus il est susceptible de s’abonner à vos contenus. Ce qui vous donne l’occasion de l’accompagner sur tout son trajet décisionnel. Et donc, à terme, d’influer positivement sur vos taux de conversion.

Avant toute chose, rappelons qu’une bonne lisibilité implique nécessairement une bonne perception.  Autrement dit, le texte doit être compréhensible. Autrement dit, on privilégie toujours un vocabulaire familier pour ses lecteurs. Ce peut être un vocabulaire technique, si les lecteurs maîtrisent ce lexique. On peut aussi prévoir deux niveaux de lecture dans un même contenu. Vous les identifierez par un signe distinctif: un intertitre, une icône, qui permettra à chaque type de lecteur de choisir « ses » contenus.

1. Travaillez par unités d’information. Un paragraphe est une unité d’information. Traitez une idée par paragraphe, et entrez dans le vif du sujet, à chaque début de paragraphe. Commencez donc toujours par la phrase la plus importante. Ensuite, argumentez et justifiez votre message. Limitez la longueur de vos paragraphes (à 5-7 phrases courtes, par exemple). C’est le concept du chunking ou mémorisation par blocs, en anglais.

2. Faites des phrases courtes. Les phrases courtes se comprennent plus facilement. Une phrase concise est aussi plus souvent correcte, grammaticalement. On considère qu’une phrase courte avoisinne les 12-15 mots. Au-delà, la compréhension demande un effort supplémentaire, qui risque d’écourter l’attention du lecteur. Notre plateforme de rédaction, Cykl, propose un indicateur de lisibilité pour contrôler la longueur des phrases.

3. Remplacez les mots longs par des mots courts. Les mots compliqués sollicitent plus l’attention. Souvent, aussi, ils sont plus abstraits, moins communs ou courants. C’est le cas des mots en -tion ou des adverbes en -ement. De manière générale, un mot de plus de 5 à 6 syllabes est plus difficile. Or le français est suffisamment riche pour que vous trouviez des alternatives plus courtes. Prenez le mot « mot », c’est une alternative plus courte et plus compréhensible à « vocable » ou « terme », par exemple. Lorsque vous devez utilisez un vocabulaire plus compliqué, assurez-vous que les paragraphes soient plus courts et construits simplement.

4. Utilisez des articulations logiques. Les liens connecteurs logiques contribuent à charpenter un texte. Ils structurent logiquement le propos, annoncent et mettent en relief le positionnement du rédacteur. En outre, placés en début de phrase, en entrée de paragraphe ou de section, ils sont en parfaite adéquation avec le chemin de lecture en F (dit aussi F pattern).

5. Variez le calibre et la syntaxe. Une bonne lisibilité, c’est aussi une richesse lexicale et un rythme éditorial. Alternez les mots longs et les mots courts. Variez entre les phrases concises (sujet + verbe + complément) et les propositions reliées par des connecteurs logiques. Alternez également entre des paragraphes plus ou moins courts. Ne lissez pas trop votre texte. Et songez à utiliser des synonymes pour tous les mots vides.

5 conseils pour une bonne lisibilité de vos textes web

Vérifiez vos indices de bonne lisibilité

Pour relever le défi que provoque le déficit d’attention, rien de tel que d’adapter vos écrits écrans pour une lecture rapide, facile, agréable. Abandonnez l’idée de composer des textes ardus, ampoulés. Notre outil Cykl peut vous aider à rédiger des textes proprement structurés, avec de bons indices de lisibilité. Essayez-le.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus