E-mail A/B Testing: bon sens et taux de conversion

Étiquettes : , , ,

L’A/B Testing pour booster son taux de conversion, c’est aussi (et surtout) une question de bon sens. La preuve par trois dans vos e-mails.

Un A/B Testing (ou Test A/B en français dans le texte) est une technique d’inbound marketing qui permet d’évaluer quelle variante d’un même dispositif performe le mieux. C’est-à-dire, celui qui atteint plus rapidement ou plus sûrement un objectif de conversion.

Avec de l’A/B Testing et du bon sens, optimisez vos e-mails pour plus de performance et un taux de conversion au top.

Pourquoi l’appliquer à une campagne e-mail? Pour optimiser vos taux de transformation, pardi! En clair, pour générer des leads, des revenus… Objectif: KPI et performance avec un bon processus d’A/B Testing. On vous montre qu’avec un peu de bon sens, vous pouvez booster les résultats de vos campagnes e-mails. Ça se passe en trois temps…

Email A/B Testing: 3 principes de bon sens pour votre taux de conversion

1. Faites simple

Bon à savoir avant de se lancer: chaque A/B Testing a en moyenne 25% de chances d’améliorer le taux de conversion, 25% de le dégrader et 50% de ne pas le modifier. Avec un nombre élevé de variantes, vous multipliez donc aussi les risques: une analyse trop longue des résultats, une valeur statistique peu probante et au final, un test peu exploitable. Pensez ROI (et retour sur effort) en gardant la balance entre énergie investie et potentialité de gain de votre test.

Un bon point de départ pour un e-mail: une ligne objet A contre une ligne objet B, et une image A contre une image B.

2. Prenez votre temps

Ne choisissez pas vos variantes au hasard! Établissez clairement vos objectifs de conversion et formulez vos hypothèses de départ à la lumière de vos statistiques, de l’historique de vos campagnes, de la maturité de votre base de données.

Dans le cas d’un e-mail promotionnel pour un e-commerce, par exemple: voulez-vous réduire le taux d’abandon du panier ou gonfler la liste d’achats de vos clients fidèles? Vos call to action en dépendent et devront faire l’objet d’un test étudié dans l’un ou l’autre sens.

3. Analysez, mesurez, optimisez… recommencez

C’est le propre de l’A/B Testing: un mouvement perpétuel qui agit comme un cycle vertueux au sein de votre entonnoir de conversion. Faites tourner et implémentez les résultats de votre test, mais ne tenez rien pour acquis. On dit que la durée de vie d’un A/B Testing est entre deux semaines et un mois.

Et pour maîtriser l’art et la manière d’écrire des e-mails performants, qui convertissent et améliorent votre taux de conversion, suivez notre guide de pro pour les pros: L’essentiel pour un e-mail performant.

Et vous, vos A/B Testing, vous lez aimez comment?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus