Étiquettes : , ,

Quand vos lecteurs partagent vos articles, leurs amis voient d’abord leurs images. Associez la bonne image à votre titre et vous obtenez plus de clics.

La plupart des articles que je lis pour le Web n’intègrent pas l’image à leur contenu. Elles n’ont pas de valeur ajoutée, dans le sens ou elles ne servent pas les propos publiés. A mon sens, tout ce qui peut-être vu sur un site doit servir à quelque chose. Une image qui ne sert que d’illustration, c’est de la décoration, pas de l’ergonomie.

C’est pour cela que je cherche mon image dès que je connais la valeur ajoutée de mon article (ou tout de suite après avoir composé mon fil de fer).

Si un titre bien écrit peut être lu comme un slogan, il faut choisir l’image qui traduira le mieux son idée. Un peu comme un pont qui relie mon titre à ma métadescription.

Chercher la bonne image

Une image bien choisie est une image qui a du sens. Elle doit raconter quelque chose. Si ce qu’elle vous raconte coïncide avec ce que vous avez à dire dans votre article, alors vous avez très souvent une idée pour écrire votre titre.

Pour cet article aussi, mon image raconte une histoire. Ainsi, pour parler de photo, n’utilisez plus l’image d’un appareil photo, mais celle du photographe. Pour aller plus loin, vous choisirez un photographe dans une certaine situation.

Trouver la bonne image

Vous avez un sujet, la valeur ajoutée et une ou quelques expressions clés. C’est le meilleur moment pour trouver la bonne image en trois étapes:

  • Utilisez vos expressions clés dans le moteur de recherche que vous avez choisi.
  • Préférez les images dynamiques. Avec un ou plusieurs personnages en pleine action, par exemple.
  • Résumez une histoire qui illustre votre propos. Tant mieux si c’est un peu décalé. Si votre message reste clairement expliqué, alors vous tenez une idée.

Utilisez l’image pour expliquer le gros de votre propos, mais aussi pour attirer l’attention. Ainsi, choisissez une image décalée et utilisez le titre pour la lier à votre propos.

Trouver la bonne image gratuitement

Si vous avez les moyens, mieux vaut acheter vos images. Sur shutterstock, Corbis ou Getty, par exemple. Sinon, attention à Google images. Les photos sont souvent des copies et il est souvent difficile d’en trouver les auteurs*.

Il est possible d’indiquer à Google que vous ne cherchez que des images libres. Rendez-vous sur la recherche avancée de Google Images et modifiez le menu déroulant « droits d’usage ». Quatre types de licences sont disponibles.

Alors voilà 3 solutions (parmi beaucoup beaucoup d’autres):

  • Getty Images. il suffit de faire une recherche d’image, et de cliquer sur « embarquer une image ». Getty propose alors un code embed pour Tumblr, Twitter et WordPress à la manière d’une intégration YouTube.
  • Flickr. Beaucoup de photographes amateurs ou professionnels débutants publient leurs oeuvres sur Flickr. Maintenant, vous pouvez y chercher vos images en fonction de leur type de licence.
  • Wikimedia. Comme Wikipédia, il s’agit d’une plateforme participative. Les images sont assez pauvres graphiquement, mais en grand nombre et de bonne qualité.

 

Les articles ont 94% de clics en plus avec une image relevante. Découvrez d’autres chiffres.


Commentaires

  1. Article intéressant qui a éveillé ma curiosité vu que je suis un nouveau blogueur à la recherche d’images d’illustrations.
    J’ai testé Getty images pour mon dernier billet et je ne le ferai plus. Outre une présentation de l’image « tournée » publicité pour Getty, l’image ne « remonte » pas automatiquement dans les site de partage (comme Facebook, Linkedin) ou de curation (comme Scoop.it).
    De plus l’image ne s’adapte pas aux site responsive web design…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus