5 bonnes pratiques pour réussir une landing page e-commerce

Étiquettes : , , , , ,

Que serait une boutique en ligne sans dispositif de landing page e-commerce ? Ne vous posez plus la question, agissez pour le bien de votre taux de conversion et de votre génération de leads. Découvrez nos bonnes raisons et bonnes pratiques.

En tant que marque e-commerce ou détaillant en ligne, vous utilisez déjà probablement plusieurs méthodes pour aider vos cibles à trouver vos produits ou services. Newsletters, messages promotionnels, annonces ciblées, etc. Mais comment accueillez-vous les personnes que vous attirez : vos clients potentiels ? Avec une landing page e-commerce, vous mettez en place une page de destination dédiée et optimisée pour leur conversion. Démonstration.

Pourquoi une landing page e-commerce ?

Concrètement, une landing page est une page spécifique de vos dispositifs en ligne qui vous permet d’atteindre un objectif particulier. Elle est aussi ciblée sur un parcours particulier de la carte du voyage client. Par exemple, sur les flux des personnes qui cliquent à partir d’une annonce ou d’une campagne envoyée par e-mail. Et qui dit page de destination, dit aussi page clairement orientée et balisée : elle indique à l’utilisateur quoi faire et le guide pour avancer dans votre entonnoir de vente.

Vous voulez au moins 3 bonnes raisons d’adopter la landing page e-commerce ? Les voici :

  1. Pour générer des leads et prospects, en recueillant des données utilisateurs précieuses et utiles. Car le meilleur ami de la landing page e-commerce, c’est le formulaire d’acquisition qui donne droit à une réduction ou un contenu freemium, par exemple. Derrière, vous collectez les coordonnées de nouveaux prospects avec déjà une bonne amorce pour vos stratégies de relance.
  2. Pour mieux connaître et cibler vos audiences, en analysant les comportements utilisateurs. Depuis les métriques d’une page de destination, vous pouvez tracer d’où viennent exactement vos visiteurs et à quel type d’incitant à l’action ils ont réagi : un article de blog, une démo produit, une promotion, un événement, etc. Vous êtes alors en mesure d’utiliser cette information pour mieux adapter vos offres et fiches produits, et pour mieux façonner l’expérience d’achat en ligne pour vos clients.
  3. Pour optimiser votre taux de conversion, en ayant une vue claire de ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas. Rien de tel pour votre boutique en ligne que d’A/B tester vos offres de produits ou services avec deux versions d’une landing page e-commerce. Challenger vos idées et étudier les résultats : à l’avenir, vous n’hésiterez peut-être plus autant entre une promo à 10 % ou les frais de ports offerts.

5 bonnes pratiques pour une landing page e-commerce

Que vous souhaitiez obtenir de nouveaux acheteurs ou optimiser votre taux de rétention client, une landing page e-commerce bien exécutée est votre meilleure alliée pour aider votre marque à atteindre ses objectifs.

Voici 5 règles de bon sens, aussi simples que performantes :

  1. Avoir un objectif : comprenez un objectif majeur, un but ultime mais réaliste. Voulez-vous inciter vos clients potentiels à s’abonner à votre newsletter, à vous contacter pour un devis ou à faire un premier achat ? Si vous ne le savez pas vous-même, votre public ne le saura pas non plus.
  2. Rester focus : oubliez les barres de navigation et les renvois multiples vers les autres contenus de votre site et de votre boutique en ligne. Restez concentré sur l’objectif de votre landing page e-commerce, vous ne voudriez pas que vos visiteurs prennent la première porte de sortie sans compléter votre formulaire.
  3. Être convaincant : avec un copy e-commerce attrayant, un titre interpellant mais qui tient ses promesses. Ne brouillez pas les pistes, gardez un adressage et un langage identiques entre vos contenus d’appel et ceux de votre page de destination.
  4. Ne pas trop en demander : le mieux est toujours l’ennemi du bien. Si vous multipliez vos champs de formulaire, vous multipliez aussi les risques de faire fuir vos prospects et clients potentiels. La plupart du temps, le nom et l’adresse e-mail sont amplement suffisants à ce stade.
  5. Inciter à l’action : ne faites pas de supposition hâtive, vos visiteurs ne savent pas nécessairement ce que vous attendez d’eux et pourquoi ils devraient vous suivre. Rédiger un appel à l’action clair pour votre utilisateur et utile pour votre objectif. Exemple : “Inscrivez-vous à notre newsletter et obtenez la livraison gratuite sur votre prochaine commande !” ou “Demandez votre devis gratuit et recevez-le aujourd’hui par e-mail !”.

Vous l’aurez compris, pour réussir une landing page e-commerce, c’est surtout une question de bon sens et de pertinence !

Besoin d’un peu d’inspiration pour le contenu de vos pages de destination e-commerce ? Essayez aussi nos 3 étapes pour créer son storytelling de vente.


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus