Le selfie en mode rafale

Étiquettes : , ,

L’autoportait au smartphone est le mot de l’année 2013 selon Oxford dictionnary. Zoom sur le selfie et ses points noirs…

Plus 17 000 % d’utilisation du terme sur le net ces douze derniers mois (source Le Monde), ça vous pose un phénomène. Depuis sa distinction, tous les organes de presse ont flashé dessus. De Gala au NouvelObs et du Soir à 01net en passant par Terrafemina, quels que soient les secteurs, les parutions s’en emparent.

#selfie : mot de l’année 2013

56 millions. C’est le nombre de clichés contenant le hashtag #selfie partagés sur Instagram, numéro 1 des applis photo. Pour ceux qui seraient restés au « Pola », voici la magnifique définition de l’Urban dictionnary :

l’auteur d’un selfie, prend cette photo seul car il n’a pas d’ami, et la publie car il cherche à se faire des amis, sur internet.

Le selfie est donc une succession de 2 actions, qui se résume à appuyer sur 2 boutons.

S’il faudrait se demander si les peintres classiques n’ont pas inventé le selfie, il semble que l’origine du mot remonte à la Préhistoire des internettes, soit 2002. Depuis, ça mitraille de tous les côtés : Instagram, Snapchat, Facebook, Twitter voire imgur pour les plus aventuriers.

déclic et clic, le selfie se pratique en 2 temps. La honte, elle, peut durer pour l’éternité.

Instagram justement, doit une partie de son fulgurant succès (et du milliard que lui a royalement accordé Facebook pour l’acquérir) au selfie. Merci les jeunes !

Le selfie est donc une autre incarnation des dérives dont sont victimes les réseaux sociaux et que j’évoquais récemment avec le Personal Branling. C’est à dire qu’ils reposent sur des idées novatrices et universelles mais que notre naturel égocentrique vient plomber désespérément… tel un imbécile qui viendrait gâcher votre plus beau selfie de vacances avec des oreilles de lapin.

Comment réaliser votre 1er selfie ?

Je vous soupçonne de ne pas avoir besoin de conseils mais qu’importe.

  1. les endroits de choix pour faire office de décor sont : la salle de bain, devant un miroir, et devant un monument plus ou moins remarquable
  2. esquissez votre plus beau sourire, ou mieux un duckface, c’est plus distingué
  3. sortez votre smartphone
  4. laissez traîner un morceau de bras sur l’image, qu’on voie bien que c’est vous et pas un autre qui a réalisé ce magnifique cliché
  5. partagez-le sur vos réseaux sociaux favoris !

Nota Bene : si vous êtes une star prenez-le comme vous voulez ce sera génial de toute façon.

A quoi sert le selfie, et surtout à qui ?

Cet autoportrait sert à signifier à vos amis virtuels que

  • vous êtes beau
  • vous êtes cool
  • vous faites des trucs incroyables comme la cuisine, du tourisme citadin ou vous habiller

Qui s’adonne à ce péché d’orgueil ? C’est simple : à peu près tous les gens qui sont sur les réseaux sociaux. Cela dit il y a 5, et seulement 5, catégories de sujets :

  • les ados : ils sont les champions du selfie
  • les stars
  • les aspirants stars, il y en a beaucoup
  • les attention whores
  • les blogueuses mode

… la preuve est faite que tout le monde est coupable. Je m’explique : vous êtes sur internet, donc vous êtes sur les réseaux sociaux, donc vous appartenez à une de ces 5 catégories. Pendant que vous vous demandez laquelle, passons aux stars.

Selfie et anatomie des stars : De Vincent van Gogh à Rihanna

Diddy et Eminem devant la Joconde, Michelle Obama et Nadine Morano, toutes les stars se tirent la bourre et le portrait.

Certains d’entre vous se rappellent peut-être de l’histoire tordante d’Antony Weiner.  Un politicien américain qui accordait plus d’importance à ses abdos qu’à la maîtrise des fonctionnalités de Twitter. La surexposition peut être plus pénalisante en politique qu’en photographie…

Côté surexposition pour terminer, en voila une qui n’a pas à se plaindre. Rihanna est tout simplement la reine du selfie. Ca n’est pas qu’une question de physique. Parfois défoncée, parfois dénudée, souvent les deux à la fois : Rihanna y met du sien et du sein.

 

Remarquez qu’on a évité de peu le summum du ridicule puisqu’avec cette distinction décernée par Oxford Dictionnary, c’est le twerk qui est le grand perdant de la compétition…
Envoyez-moi en commentaire des selfies de vous en train de twerker !


Commentaires

  1. Avatar Elien dit :
    Votre commentaire est en attente de modération. Ceci est un aperçu, votre commentaire sera visible après validation.
    Demande activer mon compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus