Les tendances e-commerce 2016, au crible (part 1)

Étiquettes : ,

Décryptage des tendances e-commerce qui permettront aux enseignes de saisir de nouvelles opportunités pour se démarquer de la concurrence.

Avec une croissance de 15 % depuis le début de l’année, le marché de l’e-commerce en France devrait atteindre les 65 milliards d’euros, contre 60 milliards prévus initialement par la Fevad, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance. Bref, autant en faire partie.

Les marketplaces ou hypermarchés du Net sont la catégorie de sites d’e-commerce qui affichent la plus grosse croissance (53 % sur les ventes de 2014).

Tendances e-commerce 2016: un parcours d’achat, pas cousu de fil blanc

La disparition des frontières avec le commerce traditionnel

Vous avez certainement déjà fait vos achats en ligne, mais pratiquez-vous le showrooming et le webrooming? Le premier consiste à faire du lèche-vitrine dans la vie réelle, mais d’acheter en ligne. Le second que vous connaissez peut-être sous l’acronyme ROPO (Research Offline Purshase Online) est une tendance qui s’affirme de plus en plus. Les frontières entre l’e-commerce et le commerce traditionnel se font de plus en plus floues.

Les places de marché ou « marketplaces »

Ces hypermarchés du Net sont la catégorie de sites d’e-commerce qui affichent la plus grosse croissance (53 % sur les ventes de 2014). Ils représentent 21 % du volume d’affaire des 40 plus grands marchands français et 5 des sites e-commerce les plus visités de France (Amazon, Cdiscount, Fnac, etc.) sont d’ailleurs des places de marchés. Leurs atouts? Une visibilité accrue, un paiement en fonction des ventes réalisées, un risque mieux maîtrisé (ni besoin de stock, ni de logistique, etc.), une optimisation des ressources commerciales, la possibilité de tester de nouveaux produits sans risque voire de nouveaux marchés… Et, une très forte croissance des ventes.

Le commerce transfrontalier

Les records de ventes enregistrés en 2014 lors des Black Friday et Cyber Monday américains ou du 11.11, journée la plus folle de l’e-shopping chinois, confirment la tendance. Eh oui, les nouvelles technologies ont également abattu les frontières géographiques. Le commerce transfrontalier est dès lors porteur d’opportunités pour les marchands français qui veulent se lancer sur des marchés à fort potentiel, tels que la Chine, la Russie, le Brésil…

La mutation des réseaux sociaux en plateformes de vente

74 % des acheteurs utilisent les réseaux sociaux pour trouver un avis sur les produits qu’ils veulent acheter sur la toile. Dans 9 cas sur 10, il s’y fiera. Nombreuses sont les marques qui surfent sur la vague du « social shopping », aidées par l’apparition de nouvelles fonctionnalités sur les réseaux sociaux. Le bouton « buy » intégré à Twitter  en 2014 a été ajouté par Pinterest cette année (uniquement aux États-Unis pour l’instant). Facebook avait déjà fait un premier pas en facilitant la présence des e-commerçants sur le réseau. Avec sa nouvelle fonctionnalité Canevas, les fiches produits natives sont plus rapides sur mobile.

Des bonnes résolutions pour 2016? L’analyse des tendances e-commerce qui auront encore plus le vent en poupe continue la semaine prochaine!

Sources: Fevad, Journal du Net


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus