5 mauvaises habitudes à perdre pour optimiser les contenus de son blog

Étiquettes : , , , ,

Optimiser les contenus de son blog, c’est aussi veiller à ne pas les saboter avec de mauvaises habitudes. En voici 5 à perdre de toute urgence!

Par fainéantise, fausse croyance ou manque de temps, les rédacteurs web et blogueurs ont de fâcheuses habitudes… De ces mauvais réflexes qui vous plombent une ligne éditoriale et des efforts de production en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. On vérifie si vous en avez aussi? Objectif: optimiser les contenus de son blog!

5 mauvaises habitudes à perdre pour optimiser les contenus de son blog

Publier tous les jours, à tout prix

Avec l’obsession de générer du volume, donc du trafic. Nourrir les contenus d’un blog sur une base quotidienne est très bien. Mais pas forcément obligatoire. Tout dépend de la qualité de vos contenus et de la façon dont vous répondez aux attentes de vos publics cibles. Habituer ses lecteurs à recevoir de longs articles approfondis, remplis de conseils pratiques, de statistiques détaillées et d’informations utiles sur une base hebdomadaire est tout aussi pertinent dans le cadre d’une stratégie éditoriale inbound (et même d’une stratégie SEO). Pensez-y avant de perdre en qualité au profit de la quantité.

Faire du remplissage, sans consistance

Soyons honnête: cela arrive à tous les blogueurs (même aux meilleurs) de faire du remplissage, spécifiquement dans l’introduction des propos d’un article. « Comment booster son trafic? »: il est fort à parier que le lecteur qui clique sur ce titre sait déjà pertinemment bien qu’avoir du trafic sur son blog est important. Il n’a pas forcément besoin que vous lui fassiez l’article avec de longues phrases ennuyeuses et pleines de poncifs avant d’attaquer le vif du sujet. Soyez toujours pertinent et consistant. Ne générez pas de frustrations avec trop de bla-bla inutile.

Écrire du contenu, sans le promouvoir

Cette mauvaise habitude est liée à une fausse croyance. Non, les moteurs de recherche ne sont pas l’unique source de trafic sur un blog! Même en appliquant des techniques SEO hautement professionnelles et méticuleuses, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la diffusion et le partage de vos contenus. Mieux vaut, en réalité, passer moins de temps à écrire, et plus de temps à promouvoir. Auprès de vos audiences, là où elles sont actives. Mais aussi auprès des influenceurs dans votre domaine, qui sont susceptibles d’amplifier la portée de vos articles et de votre image de marque.

Ne pas varier les formats, par fainéantise

Votre petite routine rédactionnelle est bien huilée? Vous écrivez de plus en plus vite en consentant de moins en moins d’efforts… Attention! Vous ronronnez! Et vos lecteurs risquent de se lasser. Pour rompre la monotonie de vos contenus, rien de tel que de varier les formats: article court-article long, infographie, chiffre clé à commenter, vidéo virale ou explicative, moodboard inspirationnel. Vous avez l’embarras du choix.

Ignorer les commentaires, faute d’implication

Ils ne nécessitent pas tous une réponse? Certains sont très génériques ou expriment une simple gratitude? Sûrement! Mais si vous restez silencieux, vous courrez le risque d’apparaître hautain. Ou peu engagé avec votre communauté. Même si vous réagissez tardivement, mettez un point d’honneur à maintenir un certain degré de reconnaissance envers les lecteurs. Ils prennent la peine de réagir à vos contenus. Il faut donner pour recevoir: le moment venu, ils sauront vous rendre la pareille et, qui sait, devenir vos ambassadeurs de marque.

 

Alors, vous vous êtes reconnu dans une de ces mauvaises habitudes? Laquelle? Vous allez y remédier?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus