Étiquettes :

et écrivez… pour le Web, bien évidemment !

Un contenu généreux, pertinent, actualisé et rédigé de manière à contenter le comportement de l’internaute (voir nos grands chapitres Contraintes fonctionnelles, contraintes formelles, contraintes éditoriales) ne peut que contribuer à amadouer les spiders et autres moteurs de recherche.

Plus un site comporte de texte et de pages, plus son potentiel de visibilité est élevé. Prenez le temps et les mots pour décrire votre métier, vos expertises, vos produits et vos spécificités.

Produire du contenu, c’est ça la clé d’un bon référencement. Les fiches conseils, les articles d’information sur votre domaine d’activité, la tenue d’un blog sont autant d’élément superpuissants destinés à accroître considérablement votre visibilité.

Écrivez donc le plus possible, et le plus souvent possible. Le critère de fraîcheur (surtout sur la homepage) est déterminant. Tout autant que peut l’être l’ampleur du site ou la rapidité du serveur. Pour preuve : les articles des grands blogueurs ont souvent tout de suite une bonne visibilité. Le délai est nettement raccourci par rapport à la moyenne.

En bref

Votre contenu doit être abondant, riche en mots-clés, et écrit dans un langage clair et simple. Ce qui signifie aussi : orienté vers l’utilisateur.

J’ai dit abondant ? Un texte devrait faire minimum 100 mots par page pour être digne d’intérêt. Bien sûr, il doit aussi être pertinent, adopter le bon ton et être écrit pour être lu. Mais, en matière de référencement, la quantité aide la qualité. Remettrais-je Clôturerais-je ainsi au goût du jour un vieux débat : sur le Web, il faut faire court?

Dans la même série ou sur le même sujet

En orbite

Cette série a été réalisée en collaboration avec Philippe Hoevenaeghel, spécialiste SEO chez Emakina


Commentaires

  1. Avatar Nicolas dit :

    Bonjour,
    « et écrivez… pour le Web », pour l’internaute vous vouliez dire :p.

  2. Avatar Muriel Vandermeulen dit :

    Merci, Nicolas, pour cette remarque pertinente. Il est vrai qu’en grande partisane de l’expérience utilisateur et de l’utilisabilité, je défends ardemment une écriture qui soit adaptée à l’internaute.

    Ici, bien évidemment, je faisais un simple rappel au titre de ce blog « Ecrire pour le Web » au sens d’adapter son éditorial, son rédactionnel au média, le Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus