Un peu d'opportunisme? Votre stratégie de contenu a tout à y gagner.

Étiquettes : , ,

Les contenus opportunistes sont le ciment de votre stratégie éditoriale. Sans date de péremption, ils assurent la pérennité de votre patrimoine éditorial.

Contenu opportuniste et stratégie éditoriale: explications.

Les contenus opportunistes (evergreen content en Anglais) sont des contenus viables sur le long terme. Ils sont notamment destinés à capitaliser sur le SEO et sur l’expérience utilisateur. On différencie les contenus opportunistes des contenus chauds, par exemple.

  • Les contenus chauds sont liés à l’actualité ou aux marronniers. Ils génèrent des « pics » de consultation liés à un événement et sont indispensables pour vous positionner sur les grandes tendances.
  • Les contenus opportunistes sont, eux, valables sur le long terme. Mode d’emploi, fiche pratique, fiche technique ou encore article de fond, ils peuvent être agrégés en dossiers ou landing pages thématiques pour une consultation dans la durée.

Pertinents au moment T où ils sont publiés mais également des mois voire des années après, les contenus opportunistes constituent votre fond éditorial, socle de votre stratégie éditoriale.

Ces 2 types de contenu doivent être ventilés selon des proportions adaptées dans votre calendrier éditorial.

Comment créer un bon contenu opportuniste?

1. Analysez vos cibles et leurs attentes.

  • Donnez la parole à vos utilisateurs. SEO, sondages sur les réseaux sociaux ou même focus groupe en présentiel: cernez au plus près les attentes de vos cibles.
  • Mettez le nez dans vos Analytics. Identifiez les thèmes porteurs et voyez si vous ne pouvez pas les développer.
  • Ne négligez pas vos ressources en interne: service client, responsable de vente… Récoltez le maximum d’informations auprès de vos collaborateurs les plus proches de vos clients.

2. Jouez sur votre différence.

Un bon positionnement éditorial joue sur sa valeur différenciante.

  • Identifiez les tendances de votre secteur: ce que produisent vos concurrents (directs ou indirects), comment et sous quel format.
  • Constituez-vous un mood board répertoriant les différentes typologies de contenu que vous avez identifiées.
  • Identifiez ce qui n’a pas encore été dit (ou ce qui pourrait être dit autrement) et engouffrez-vous dans la brèche!

Comprendre et intégrer les pratiques de votre secteur: c’est le meilleur moyen de trouver l’angle pour vous démarquer. À vous de jouer ensuite sur l’angle de traitement et le fond pour apporter votre pierre à l’édifice.

3. Hiérarchisez: du contenu essentiel à la niche.

Appliquez la matrice des contenus à la structure de votre article: du générique vers le spécifique, elle est garante de votre identité éditoriale.

  • Le contenu concurrentiel: c’est ce que vous êtes obligé de dire sur le sujet parce que tout le monde en parle.
  • Le contenu essentiel: c’est la couche que vous apportez en plus. Votre Unique Value Proposition qui fait l’unicité de votre marque mais également de votre discours.
  • Le contenu de niche: c’est le contenu le plus spécifique, destiné à capter un segment précis de votre cible.

Et vous, comment assurez-vous la pérennité de vos contenus?

 


Commentaires

  1. Avatar Emilie dit :

    Les contenus opportunistes pour avoir de la valeur doivent être des articles de fond. Je suis bien d’accord. Cependant nul besoin d’être exhaustif, Pour ma part , je préfère faire des synthèses. Ce qui permet au lecteur de tout comprendre au sujet qui l’intéresse sans se perdre dans des explications interminables.

    1. Bonjour Emilie,

      Et merci pour votre commentaire! Je vous rejoins totalement sur votre remarque: le contenu opportuniste est une typologie de contenu dans laquelle on peut distinguer différents formats. Des synthèses par exemple ou encore des landing pages où l’on privilégie un contenu structurant qui donne des clés d’entrées vers des articles de fond…

      Pas question de noyer le lecteur donc 🙂

      Au plaisir d’échanger à nouveau avec vous.
      Jessica.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus