5 hacks de contenus pour booster l'engagement sur son blog

Étiquettes : , , ,

Pas facile de susciter l’engagement sur son blog, même avec des contenus réguliers de qualité? 5 hacks simples et efficaces pour que la sauce prenne.

Susciter et maximiser le taux d’engagement sur son blog ne va pas forcément de soi, même avec une ligne éditoriale de qualité, régulière et optimisée. Pour que la sauce prenne et que vos lecteurs se sentent non seulement concernés, mais aussi impliqués, certains dispositifs d’incitation s’imposent. Sous forme de hacks: l’objectif est de transformer vos articles en machines à engager. On vous livre 5 astuces faciles à mettre en place sur votre blog.

5 hacks pour maximiser le taux d’engagement sur son blog

1. Poser des questions, qualifiées et un maximum.

Ne vous contentez pas d’une question en fin d’article. Posez les jalons de la conversation dès le début de votre billet, développez votre point de vue en ouvrant votre propos aux réactions et prises de position. Demandez l’avis de votre lecteur à chaque endroit clé de votre contenu avec des questions ouvertes, et faites en sorte qu’il se sente valorisé en participant au débat.

2. Proposer des articles associés, au cœur du contenu et de manière visible.

Les liens contextuels et autres maillages internes font aujourd’hui partie de l’arsenal de conversion de la plupart des blogueurs. Pour optimiser leur efficacité, pensez à les positionner stratégiquement au cœur de votre article, au moment le plus opportun, mais veillez également à leur visibilité: en grasses, en caractères plus grands, dans un encadré. Veillez aussi aux techniques de rédaction web pour créer des titres performants pour vos liens associés.

Exemple:
Découvrez aussi les 3 fondamentaux de la landing page pour engager votre lecteur

3. Mettre en exergue une citation, puissante et virale.

Le pouvoir des mots est parfois plus fort que le pouvoir des fleurs, surtout sur un blog! Proposez au lecteur une citation forte, engageante et facilement partageable sur les réseaux sociaux. Sélectionnez LA phrase la plus perspicace de votre article et attirez l’attention sur elle visuellement. Pour les utilisateurs de WordPress, un plugin comme Tweet This fait particulièrement bien le job: vous hackez votre citation en un tweet prêt à l’emploi.

Exemple:

tweet-this

4. Indiquer le temps de lecture estimé.

À l’heure où l’attention sélective titille et challenge le marketing de contenu, mieux vaut prendre les devants en montrant à votre lecteur que vous économisez son temps. Beaucoup d’internautes sont des lecteurs réticents et le temps moyen de lecture par page est en berne sur la plupart des blogs. En affichant que la lecture de votre article ne prend que 4 minutes, vous rassurez vos lecteurs – y compris les moins assidus – sur l’effort à consentir et le temps à consacrer.

À l’inverse, si votre contenu est long et sa lecture chronophage, vous donnez l’opportunité au lecteur intéressé de planifier sa lecture en sauvegardant votre article dans sa liste de lecture: plutôt que le perdre en cours de route, vous le gardez bien au chaud!

Medium intègre la fonction par défaut ; et sur WordPress, beaucoup de plugins comme Reading Time ou TimeSpan calculent automatiquement le temps de lecture estimé d’un article de blog en fonction du nombre de mots.

Exemple:

reading-time

5. Être honnête, tout simplement.

Votre lecteur n’attend pas que vous lui disiez que tout le monde est beau et gentil! Parlez ouvertement des choses plus négatives de votre activité ou de votre secteur, faites preuve d’honnêteté et jouez franc jeu. Un internaute ne s’engage jamais avec un contenu auquel il ne croit pas, et qui sonne faux. Prenez l’exemple des mamans blogueuses qui cartonnent en parlant des hauts et des bas des joies de la maternité auxquels peuvent facilement s’identifier leur base de lectrices. Et qui dit identification, dit  conversation et dit engagement. CQFD?

Vous avez d’autres idées de hacks à nous suggérer? Qu’est-ce qui marche sur votre blog pour susciter l’engagement de vos lecteurs?


Commentaires

  1. Bien détaillé comme article. Effectivement, les mots sont les nerfs de la guerre des rédactions web et les optimisations SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus