Le conteneur ou gabarit rédactionnel : comment ça marche ?

Étiquettes : , , ,

Le conteneur régit la structure rédactionnelle et éditoriale des contenus. Dit aussi gabarit, ce guide de rédaction est essentiel en gestion de contenus.

Un conteneur éditorial formalise la structure d’un type de contenu, quel qu’il soit : interview, fiche produit, article de blog ou actualité, … Le conteneur permet de se concentrer sur le message, la hiérarchisation des idées, l’organisation des éléments rédactionnels : proposition de valeur, bénéfices utilisateurs, contenus service, aides à la décision, etc.

Avez-vous testé notre outil Cykl, disponible en version (gros) beta ? Il vous permet de rédiger vos contenus dans un conteneur. En vérifiant vos indices de lisibilité et visibilité.

Le conteneur est donc un guide rédactionnel. Le rédacteur dispose d’un modèle de contenu pré-rempli. Finie l’angoisse de la page blanche : il dispose de toutes les consignes éditoriales, rédactionnelles et SEO sur son support. Ainsi ne doit-il plus se concentrer que sur le fond. On prête différents vocables à cet outil précieux du webmestre éditorial : gabarit éditorial ou gabarit de contenu, formulaire de saisie, gabarit rédactionnel ou conteneur éditorial.
[Boutique en ligne] Achetez notre conteneur « Article de blog » à 4€

L’objectif des conteneurs : qualité et cohérence rédactionnelle

Son but, vous l’avez compris, est d’assurer la cohérence, la qualité et la pertinence des contenus produits dans le temps et l’espace du dispositif où les contenus produits doivent être publiés.

En verrouillant en amont les données et informations qui régissent la production d’un contenu, sous la forme de champs à remplir commentés, les conteneurs existent en autant de déclinaisons qu’il n’existe de types de contenus à produire.

Le conteneur, outil essentiel en stratégie de contenu

Sur Internet, le contenu est ROI. Sans contenu, votre site ressemblera à une coquille vide. En effet, votre contenu aide à promouvoir vos produits et/ou services. Il permet aussi d’augmenter votre visibilité et de convertir vos prospects en clients.
En plus d’être la première source d’information pour les lecteurs, les contenus éditoriaux sont une source d’information pour les moteurs de recherche. Ainsi, la manière dont votre contenu est rédigé influence directement la qualité de votre référencement.

Pour améliorer une stratégie de contenu, il faut mesurer et entretenir la performance des contenus à l’aide d’outils spécifiques : Google Analytics, eyetracking, templates de page web, … Ce n’est qu’ainsi que l’on peut concevoir une offre optimale en contenus. Rien n’est laissé au hasard : architecture de l’information, ergonomie, communication marketing, performances éditoriales… Les conteneurs permettent de tout maîtriser, en un seul document.

Le conteneur ou gabarit de rédaction vise donc à :

  • Produire un contenu pertinent, concis, concret et fiable,
  • Produire des contenus en grand volume ;
  • Structurer l’information de ces contenus de manière cohérente et uniforme, selon le conteneur
  • Intégrer des consignes variées : référencement, conversion, discours de marque, …

Le gabarit de contenu obéit aussi à un masque de saisie ou masque de contenu. Celui-ci définit le format de la donnée. Le but du masque de contenu est de limiter les erreurs lors de la saisie de l’information. Et, au final, il sert à valoriser au mieux la production de vos contenus.

[Boutique en ligne] Achetez notre conteneur « Article de blog » à 4€

Qui peut utiliser un gabarit rédactionnel?

Le gabarit de contenu et les champs qu’il contient sont destinés à être remplis par toute personne en détention de l’information ou d’un contenu à valeur ajoutée:

  • Rédacteur web ;
  • Responsable de produits ;
  • Personne employée à la source (exemple : une personne envoyée à un salon commercial) ;
  • Contributeurs au marketing/ventes ;
  • Société de services ;
  • Chargé de projet dans une agence éditoriale ;
  • Editeur et intégrateur (webmaster éditorial).

Le conteneur peut être utilisé pour produire tout type de contenu web: pages institutionnelles, pages services ou produits, etc. Il peut toucher des articles de blogs ou des fiches produits sur un site marchand. Ou encore une FAQ, une rubrique Publications.

Le gabarit rédactionnel peut aussi être utilisé pour la rédaction de contenus périphériques à votre site, comme des newsletters, des communiqués de presse ou des fiches Google Maps.

Pour tous ces types de contenus éditoriaux, le gabarit garantit les règles de la rédaction SEO. Il adapte le contenu selon un moule pour mieux répondre aux besoins de visibilité et d’efficacité sur le web.

Les gabarits de contenu peuvent être réalisés par un architecte d’information ou un coordinateur de projet. Même si, en général, c’est à un stratège de contenu que cette mission est attribuée.

Quelles sont les composantes d’un bon gabarit de contenu?

Il est important de connaître les bases de SEO pour optimiser la répartition du gabarit éditorial. Des champs bien ciblés permettent de valoriser votre stratégie éditoriale. Elle devient alors sensible aux freins qui pourraient enfouir votre contenu sur les SERP.
Ainsi, un bon gabarit de contenu devrait comprendre les champs suivants :

1- Le titre

Le titre est parfois précédé d’un surtitre, précisant le thème de l’article. Exemple : fiche produit, article de blog, communiqué de presse, interview…

Le titre est constitué d’une phrase simple, mais qui va à l’essentiel. Il est rédigé soit sous forme d’une déclaration qui attise la curiosité, soit sous forme d’une question. Attention toutefois de ne pas y mettre de fausses promesses ! le lecteur risque d’être déçu par la suite.

Le titre se limite à 70 caractères afin qu’il puisse s’intégrer en totalité dans les cases des moteurs de recherche. Encore une fonctionnalité assurée par un masque de contenu, qui limite le nombre de caractères saisis dans ce champ. Plus la formule est simple, plus elle attire l’attention.

2- Le Chapô

C’est une courte description qui précède le corps de l’article. Idéalement constituée de deux ou trois phrases. Elle sert d’accroche et donne l’information nécessaire pour décider, si oui ou non, vous allez poursuivre la lecture. Ce champ se limite à 150 caractères.

3- Le corps de l’article

La rédaction du corps de l’article doit respecter le schéma de la pyramide inversée (5W+2H). Les 5W représentent les cinq questions essentielles : Who, what, when, where et why. Les 2H représentent le how et le how much, à utiliser selon les besoins de la rédaction.

La pyramide inversée est un moyen mnémotechnique qui permet d’aborder toutes les informations essentielles sans oubli. En effet, la rédaction web ne respecte pas les règles habituelles apprises à l’école : introduction, sujet, conclusion. Ici, il faut attirer tout de suite l’attention de l’internaute en partant du général vers le particulier. De l’important vers le détail.

Les réponses aux 5W doivent de préférence se situer dans les cinq premières lignes. Le corps du texte doit idéalement contenir des liens interactifs pour une lecture plus détaillée et enrichie. Si le contenu de votre article est long, pensez à l’aérer en paragraphes avec intertitres percutants.

4- La conclusion

Egalement appelée dans le langage du marketing Call to action. Cette partie doit contenir d’une manière brève et précise tous les détails pratiques :

  • Le prix du produit présenté lorsqu’il s’agit d’une vente ;
  • Un appel à l’action (call to action) : pour plus d’informations, appelez au…
  • Toutes les informations essentielles pour faciliter le passage à l’action : email, réseaux sociaux, numéro de téléphone…
[Boutique en ligne] Achetez notre conteneur « Article de blog » à 4€

Pourquoi utiliser un gabarit de contenu ?

Beaucoup de gens sont bloqués à l’idée de rédiger. Le formulaire diminue cette appréhension. Il les incite à ne fournir que les faits importants. Il assure aussi :

  • L’homogénéisation des informations ;
  • La spécification des champs : un gabarit pour chaque type d’articles ; Par exemple pour une fiche produit, introduire les champs : prix, argumentaire technique, caractéristiques commerciales, points de ventes…
    Pour une analyse de fond, introduire les champs liés aux arguments pour et contre ;
  • Une structuration du travail du rédacteur en plus d’un renforcement de la cohérence du site ;
  • L’encadrement des intervenants en leur insufflant un sentiment rassurant, grâce à la formation explicite des attentes.
  • Un gain de temps avec instauration d’automatismes gagnants : balisage h1,h2, gras…
  • Plus de concision grâce à la limitation des champs à X caractères, notamment grâce à l’utilisation d’un masque de contenu.
  • La proposition de solutions adaptables et évolutives ;
  • L’intégration de dimensions visuelles dans la conception des contenus ;
  • L’accompagnement SEO grâce à des guides éditoriaux et des guides SEO : indicateurs de lisibilité, densité de mots-clés, conseils de style…

Enfin, il faut insister sur le fait que le gabarit rédactionnel doit être assorti d’indicateurs de performance. Leurs rôle est de mesurer le succès de vos contenus. Ils permettent en outre de les améliorer (taux de clic, mots-clés…) ou de corriger la stratégie.

[Boutique en ligne] Achetez notre conteneur « Article de blog » à 4€

Utilisez-vous des conteneurs ? Comment les préparez-vous ? Quel outil utilisez-vous pour les composer ? Avez-vous testé notre outil d’aide à la rédaction Cykl ?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus