Étiquettes : ,

La plupart des sites Internet ont été créés, sont redesignés, revus, entretenus et paufinés à des fins… commerciales. Pourtant, une des premières pénalités infligées par l’utilisateur lorsqu’il « juge » un site, c’est la teneur « trop commerciale » du contenu, un « tone of voice » trop pub, un « look & feel » trop racoleur. Alors ? Comment s’en sortir, où est l’équilibre ?
 

Les études auprès des utilisateurs démontrent que des sites trop agressifs en termes de communication commerciale perdent en crédibilité (de contenu).

Plus simplement dit, des pages Web qui mélangent les annonces et bannières publicitaires aux zones de contenu informatif au point de jeter la confusion et de rendre la frontière imperceptible ne peuvent qu’être mal perçus par vos utilisateurs.

En général, cette erreur – qui consiste à mélanger des contenus informatifs et publicitaires – entraîne donc la sanction la plus sévère de la part des utilisateurs. Vous avez bien lu : mélanger les contenus… Car en tant que telle, la publicité peut aussi être une plus-value à vos contenus.

Explications…

La publicité sur le web est omniprésente et inévitable. Comme tout élément de contenu constitutif d’un site Internet, elle a un rôle à jouer. Fondement de l’économie du Web, elle ne peut être exclue sous prétexte qu’elle est susceptible de gêner l’internaute et de décridibiliser votre communication.

Bannières, animations et autres pop-up faisaient déjà partie (en 7e position) des Top Ten Mistakes in Web Design de Nielsen en 1999. En 2007, rien n’a changé.

Le défi consiste donc à intégrer la publicité dans le respect de quelques règles d’utilisabilité pour que cette communication commerciale soit la plus discrète, la plus fidèle au public cible et, le cas échéant, la plus « utilisable » par ce dernier. Ce qui nous amène à traiter la publicité en tant qu’un contenu comme un
autre, ou presque… Nous aborderons cette question de la publicité en ligne dans un prochain article.

Quelques billets apparentés

Un excellent article sur l’ergonomie et la publicité en ligne…


Commentaires

  1. Avatar Cédric dit :

    Il faut bien sûr distinguer la publicité « interne » au site (les promotions, les actualités commerciales), sur laquelle vous avez la main, des publicités « externes » dont vous ne maîtrisez guère que les dimensions et l’emplacement…

  2. Merci Cédric de préciser : cela me semblait si évident que le distinguo est resté sagement blotti au bout de mes phalanges… 😉

  3. Ping : 11 mois presque, et un changement de look… | Écrire pour le web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus