ecrire pour le web - première bafouille de Loic Blandin

Étiquettes : , , ,

Pour faire plaisir à Hélène,  j’écris une vraie méta-description de plus de septante caractères sur mon premier article pour le Web. Ouf! c’est fait.

Pour le copywriter publicitaire que je suis, écrire pour le web est un peu comme essayer une même recette dans une nouvelle cuisine. Juste le temps de comprendre les noms des différents boutons (Contrat de lecture, Utilisateur final, SEO, etc.) et mon premier article sera servi à point (point).

Mon premier texte SEO (Sxiahfez Ezqemrfh Optimisé)

Ma première journée chez We Are the Words m’a donné l’impression d’avoir une éponge à la place du cerveau. Je vais donc l’essorer un peu. Faire des phrases courtes. Préférer sujet-verbe-complément plutôt que sujet-verbe-complément-compliment (comme en publicité).

Ne surtout pas trop encombrer le tout avec des mots mots qui ne servent pas vraiment à grand chose et qui risquent de rendre le contenu rédactionnel indigeste. Sorry.

Compter les max. 70 caractères espaces compris de mon titre H1, les max. 156 caractères de ma méta-description, ceux de mes sous-titres H2 et les 163 mots de ce paragraphe en corps 12, interlignes simples.

Ecrire au présent.

Je fais aussi attention au triangle client-thème-utilisateur final, je répartis mon contenu selon un autre triangle: le plus important doit être résumé au début. Plus on descend, plus on peut donner de détails. Je chausse du 42 ou du 8½ parce que j’aime porter des baskettes américaines.

Je me relis plusieurs fois pour que mon texte soit bien carré.

Heureusement, il y a des boutons que je connais déjà

Après avoir été copieusement assaisonné de termes inconnus (expliqués ici et ), je me suis rendu compte que certains m’étaient familiers. En fait, les mêmes existent en pub:

  • CTA (surtout en radio)
  • B2B, B2C (d’une manière générale)
  • ROI (celui-là, tout le monde l’a à la bouche)
  • AIDA (en activation)

Je remets le couvert

Ouf! Mes deux premiers articles sont enfin écrits. Ce qui m’aura pris le plus de temps aura été de faire les courses. choisir des infos assez fraîches, pas trop mûres. Mais apparemment, ça a du goût car on m’a demandé de venir pour une deuxième journée, et peut-être aussi pour les autres qui suivent…

Je commence donc par les quelques cailloux de cet article (de 368 mots exactement) et j’espère très vite apporter ma pierre à l’édifice.

Au fait, vous vous rappelez de la rédaction de votre premier article pour le web ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus