Étiquettes : , ,

La radio sur Internet s’adapte au format Web. Elle devient disponible à la demande et horizontal. Décryptage.

L’image du transistor branché sur la même chaîne toute la journée est amenée à disparaître. Depuis une dizaine d’années, les radios ont entamé un tournant digital en proposant une écoute libre via Internet. Soumises à la pression d’un public exigeant et dilettante, elles sont aujourd’hui tenues de repenser leur offre et leurs formats.

La radio sur Internet s’adapte aux particularités du Web

Internet est un media de la demande. Contrairement à la radio et à la télévision qui imposent leurs émissions et leur timing, sur le Web, l’internaute recherche activement son contenu. La linéarité des médias traditionnels est devenue totalement obsolète. Les auditeurs veulent consommer vite, ils papillonnent de site en site à la recherche d’un contenu qui les intéresse à un moment donné.

Selon Alexandre Lenot, du pôle nouveaux médias de Radio France, cité par RSLN, pour garder l’auditeur sur son site, les radios doivent à la fois répondre à ces nouvelles exigences de consommation rapide et conserver leur rôle de conseil. Pour lui, de leur faculté à embrasser ces deux tendances dépend la survie des stations radio.

Nouvelle consommation, nouveau média?

Ainsi, si les émissions de trois heures ont encore leur place dans le paysage radiophonique, elles doivent être découpées en plusieurs podcasts, facilement repérables et indépendants les uns des autres. L’écriture même des chroniques doit s’adapter, de telle sorte que chacune puisse être détachée et écoutée seule ou rattachée à l’ensemble du programme. Ces podcasts devraient être présentés de manière horizontale et regroupés de façon transversale sous plusieurs catégories : selon la personnalité, la thématique, les événements spéciaux.

La radio est le média qui peut encore le plus se permettre d’imposer un ton, un style, une certaine longueur. A elle de profiter de cette valeur conseil et de la coupler à l’inévitable interaction avec l’auditeur/l’internaute. Même s’ils ne sont que 9% à participer de façon active, c’est une nouvelle tendance que nul ne peut désormais ignorer.

Le pari de Radio France a été de mettre en ligne un site de musique éditorialisé. RF8 est une station accessible uniquement en ligne qui propose des playlists thématiques, de tous les styles, en lien ou non avec l’actualité et des émissions courts ou longs formats. Certes, l’outil est perfectible mais il indique sans doute une direction à prendre pour l’avenir d’un média à part…

Et vous, que pensez-vous du format radio sur le Web? Est-ce selon vous un nouveau média à part entière?

Crédit: Wikimedia Commons


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus