L'inbound marketer: ce héros 2.0 aux multiples talents

Étiquettes : , ,

L’inbound marketeur, c’est un cocktail de compétences dont la principal qualité est la polyvalence. Découvrez ce métier aux multiples facettes.

À moins d’être doté de facultés dignes d’un super-héros, l’inbound marketeur peut difficilement prétendre incarner à part entière des métiers aussi variés que le copywriting, le SEO  ou le community management. Il n’en reste pas moins qu’il doit avoir un profil polyvalent qui lui permette de maîtriser, superviser et optimiser les différentes facettes de sa stratégie inbound.

Dans une stratégie inbound, pas d’efforts inutiles mais toujours des investissements pensés en vue de leur rentabilisation

L’inbound marketeur…

…un copywriter altruiste…

L’inbound marketing, c’est du contenu pensé utilisateur avant tout. Les missions de l’inbound marketeur, s’il les accepte, sont de garantir la qualité des contenus et leur optimisation pour en faire un outil de conversion.

L’édition des contenus est donc une étape indispensable à la mise en place d’une stratégie inbound. Bien rédiger les call-to-action, décliner les formats éditoriaux en fonction du support, bien calibrer les contenus en misant sur la granularité…c’est aussi ça, l’inbound marketing.

…un fin stratège SEO

Le référencement naturel est – mais est-il encore nécessaire de le rappeler? – un élément essentiel de l’inbound marketing puisque qu’il est garant de la « trouvabilité » du contenu et donc de la marque qui le produit. Fin connaisseur de ses cibles, l’inbound marketeur doit assurer la pertinence de la stratégie SEO par rapport au public visé.

En somme, l’inbound marketeur orchestre la stratégie SEO de manière à générer du trafic qualifié, des leads susceptibles de devenir des clients.

…un community manager zélé

Levier d’acquisition et de fidélisation majeur, chaque réseau social possède sa propre ligne éditoriale. L’inbound marketeur doit être à même de garantir la stratégie déployée sur les réseaux sociaux de manière à diffuser le bon contenu, sur la bonne plateforme et au bon moment.

Une question d’éditorial et de timing donc.

…un ergonome accompli

C’est lors de la phase de conception des supports que beaucoup de choses se décident…et se dessinent! Les gabarits éditoriaux, le zoning et autres wireframes sont autant d’outils cruciaux à l’élaboration des maquettes d’un site ou d’un blog. L’enjeu? Maximiser une expérience utilisateur pensée en vue de la conversion.

Vous l’aurez compris, l’inbound marketeur tire de nombreuses ficelles. Sa polyvalence est garante du succès de sa stratégie inbound. Son objectif: procurer au visiteur de l‘expérience éditoriale dans un objectif de conversion.

Mais l’inbound marketeur est aussi…

…un maniaque de l’analyse

L’inbound marketing est une stratégie qui se pense sur le long terme et qui est soumise à de perpétuelles évolutions. De ce fait, l’inbound marketeur ne se repose jamais sur ses lauriers: chaque phase stratégique, chaque production de contenu fait l’objet d’une analyse précise et approfondie.

Analyse en amont donc mais également en aval puisque l’inbound marketeur étudie systématiquement tous les indices de performance. Un petite baisse de régime sur les visites du site marchand? Un taux de rebond qui augmente sur le blog? L’inbound marketeur est en vigilance constante et il adapte aussitôt sa stratégie en fonction des résultats observés. C’est tout l’enjeu du cercle vertueux de la production de contenu: comprendre, planifier, produire, maximiser.

…un stratège patient et pragmatique

Les efforts d’une stratégie inbound ne sont rentabilisés que sur long terme. De ce fait, l’inbound marketeur se doit d’être patient et pragmatique: chaque action doit viser un objectif communicationnel ou marketing précis. L’expérience éditoriale sert l’enjeu de conversion: pas d’efforts inutiles donc, mais des investissements bien pensés et rentabilisés.

Crédit photo: © Xurble


Commentaires

  1. Génial! merci de parler de moi hihi
    Très bel article Jessica 🙂

  2. Merci pour cet article ! J’ajouterai que, puisque la grande majorité de tout ce qu’il produit est destiné au digital, un bon Inbound Marketeur doit aussi avoir quelques connaissance de codage, ne serait-ce qu’en HTML et CSS. De cette manière, il peut travailler à l’optimisation de sites web ou de landing pages sans avoir à passer sans cesse par une personne extérieure et d’avoir le contrôle sur le travail produit.

    De plus, il est possible aujourd’hui de se former gratuitement à de nombreux langages informatiques. Je vous conseille vivement Codecademy, que j’utilise personnellement et qui m’a permis de pouvoir désormais « mettre les mains dans le cambouis » et de procéder par exemple à de nombreux A/B tests sur plusieurs campagnes.

  3. Excellent Jessica, on se reconnaît comme dans un miroir J:-)
    Je pense que l’inbound marketeur est aussi le roi de l’intégration et du paramétrage des logiciels d’automation marketing (bon pas tous, certes, mais au moins un majeur, de type Hubspot, Marketo, Eloqua…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus