Réputation Internet: SEO ou WPO, kezako?

Étiquettes : , , , ,

Une réputation internet ne se construit pas uniquement sur le SEO. Pour être rentable, il faut optimiser de manière globale sa présence en ligne (WPO).

Un des critères de décision déterminants dans l’adoption d’une stratégie d’e-réputation, c’est le retour sur investissement (R.O.I.). Ceux qui concentrent leurs efforts d’e-réputation sur l’optimisation de leur visibilité (SEO) se posent ce type de questions, par exemple:

L’e-réputation n’est pas qu’une affaire de SEO et d’optimisation de votre référencement.

  • Ne devra-t-on pas régulièrement changer de technique: faire plus de liens, écrire plus de contenus, … ?
  • La liste des mots-clés n’évolue-t-elle pas plus vite que les moyens dont nous disposons pour être bien référencés sur ces requêtes?
  • Les changements fréquents des algorithmes de Google ne vont-ils pas anéantir nos efforts?

Et puis il y a ceux qui se demandent simplement ce que rapportent ces stratégies d’e-réputation, au-delà du SEO…

L’e-réputation n’est pas seulement une affaire de SEO

L’e-réputation n’est pas qu’une affaire de SEO et d’optimisation de votre référencement. Certes, vous pouvez influencer votre visibilité et mettre en place un plan de contenus à produire et adapter aux requêtes des internautes et socionautes.

Vous vous concentrerez alors sur la production de contenus optimisés sur des mots-clés recherchés et oeuvrer pour renforcer votre positionnement dans les pages de résultats des moteurs de recherche, .

L’optimisation de la présence en ligne suppose des contenus qualifiés

Pour optimiser votre présence en ligne dans son ensemble, il va falloir penser plus loin qu’une liste de mots-clés à intégrer dans vos contenus. Il s’agit de se concentrer sur la valeur utile de l’information, une fois qu’elle est trouvée par l’utilisateur. C’est ce qu’on appelle aussi optimisation pour l’expérience de recherche (plutôt que pour les moteurs de recherche).

Or votre e-réputation, c’est surtout la représentation que les usagers des médias digitaux se font de votre enseigne, de votre marque, de vous, à partir des flux de données qu’ils produisent, suivent, agrègent et partagent sur la Toile. Et sur lesquels vous n’avez pas la pleine maîtrise.

Earned, paid, owned… On perd le contrôle

Autrement dit, dans un contexte où votre marque est citée autant voire davantage sur des médias gagnés (earned) et des médias payés (paid), en plus de vos médias propriétaires (owned), ce qui fait votre réputation, c’est la qualité, la profondeur, l’attrait et l’utilité des interactions que vous produisez et entretenez avec vos interlocuteurs.

Optimisez votre présence dans une optique d’engagement

Votre réputation Internet est donc directement reliée à votre marketing relationnel, dont l’objectif est de créer toujours plus de lien et d’entretenir une bonne relation avec vos prospects et clients.

Vous devez optimiser votre présence internet dans le but d’augmenter l’engagement de vos prospects et vos clients. Or, que veulent-ils vraiment? Quels éléments déterminants vous assureront leur préférence? Qu’est-ce qui les encouragera également à contribuer de manière positive à votre capital symbolique? 2 éléments fondamentaux:

  • votre proposition de valeur unique, ce qui vous différentie de vos concurrents, vos spécificités,
  • les réponses que vous apportez aux problématiques et questions de vos prospects et clients.

Donc, votre visibilité sur Google ne se réduit pas à une liste de mots-clés.  Vous devez également mettre en avant des contenus qui rassurent et incitent vos buyer personas. Car au final, une bonne notoriété génère plus de conversions. Et c’est cela qui compte, non?

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus