Le Growth hacking pour monter son entreprise en 15 jours? Selon Oussama Ammar, c’est possible. Voici ses 7 conseils!

Étiquettes : , ,

Le Growth hacking pour monter son entreprise en 15 jours? Selon Oussama Ammar, c’est possible. Voici ses 7 conseils!

Développez des choses en lesquelles vous croyez vraiment. Même si cela va intéresser un public plus restreint.

Le growth hacking ou cet élan de croissance par le détournement des règles continue de faire parler de lui, et surtout dans le domaine des startups! De bonnes idées innovantes, il y en a plein sur la toile. Mais il faut savoir se faire sa place. Voici selon Oussama Ammar, les 7 règles d’or pour y arriver et optimiser la conversion de vos cibles!

Growth Hacking: 7 conseils pour optimiser la conversion

  1. Segmentez: lorsqu’on lance un nouveau business, on ne veut pas toucher tout le monde. Il faut savoir qui est notre cible. Le meilleur outil peu onéreux pour Oussama Ammar, c’est l’e-mailing. Mais il faut travailler la radicalité du message et véhiculer des messages forts pour attirer l’attention des lecteurs.
  2. Grappillez les données : faites du «Scrapper Power» pour obtenir les adresses e-mails de vos cibles. Pensez à utiliser Linkedin faites preuves de créativité pour récolter ces données. Vous avez peur du spam? Selon Oussama, un spam est un e-mail de mauvaise qualité. Tandis qu’un e-mail de qualité non sollicité aura des chances de fonctionner!
  3. Croyez en votre produit. «Do things that don’t scale». En d’autres termes, développez des choses en lesquelles vous croyez vraiment. Même si cela va intéresser un public plus restreint: il vaut mieux toucher un petit nombre de gens fanatiques plutôt qu’un grand nombre de personnes vaguement intéressées par le sujet. Cela est beaucoup plus impliquant et permet d’optimiser la conversion.
  4. Trouvez la bonne histoire pour parler de votre produit. N’oubliez pas que les journalistes ne vont pas relayer un message trop publicitaire, donnez-leurs du story telling en prenant des engagements forts par exemple!
  5. Réduisez les obstacles: bannissez les freins à l’achat ou à la conversion, surtout sur les sites e-commerce. Pourquoi ne pas faciliter le paiement en dissociant la fonction paiement de la fonction information?
  6. Répondez instantanément aux e-mails de demande d’informations. Votre délai maximum: 30 minutes. Selon Oussama Ammar, c’est le meilleur moyen de convaincre vos cibles que vous êtes impliqués, générant alors une impulsion d’achat réelle. Dans les faits, Oussama Ammar a observé que les gens ayant obtenu une réponse en plus de 30 minutes n’ont jamais commandé.
  7. Travaillez la page d’accueil: cela peut avoir une influence sur le taux de rebond. Les produits onéreux requièrent une certaine réflexion avant l’achat. Donc les personnes qui reviennent souvent sur votre site sont très susceptibles de passer à l’achat après réflexion. C’est pourquoi il faut leur donner de quoi grignoter à chaque passage: une nouvelle phrase, photo ou baseline sur votre page d’accueil participe positivement à leurs convictions.

Enfin, son conseil ultime durant tout ce processus est d’oser prendre des risques. C’est le principe même du growth hacking: oser détourner les règles et faire ses propres expériences. Il faut surtout «mettre ses mains dans le cambouis». N’hésitez jamais à partir de choses qui existent: si elles fonctionnent déjà bien, pourquoi perdre son temps et son énergie à refaire la même chose? Autant le copier, l’améliorer et en tirer le meilleur!

Découvrez en entier la vidéo inspirante d’Oussama Ammar: ce jeune entrepreneur, investisseur et créateur de divers projets et startups comme koudetea ou The Family. 

Et vous, quels sont vos conseils pour mener une campagne de growth hacking et optimiser la conversion? 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus