Le journal de bord - interet d en tenir un quand on est Independant

Un journal de bord est un carnet dans lequel on note les tâches accomplies, les idées, les sources d’inspiration. Utile pour une activité d’indépendant.

Un article de Hanane Benjeddir, Chroniqueur invité – Rédacteur freelance, @Djinnha_be

Le journal de bord, ami du travailleur indépendant? Assurément! Être freelance nécessite une organisation de tous les diables.

Car c’est bien de cette notion dont il est question: la diminution voire l’absence de culpabilité car les travaux avancent.

Dans un planning quotidien, on y retrouve par exemple: la collecte de données et la rédaction d’un article de blog, la prospection, la réponse à l’un ou l’autre appel d’offre, sans oublier les relances, la gestion administrative, la veille sectorielle, l’e-réputation, etc.

Et comme les journées ne font que 24h, il faut aussi se dégager du temps pour se nourrir, l’hygiène et pour sa vie sociale (et dormir un peu).

Le journal de bord, pour garder le cap, et le moral

Si une des missions du jour n’est pas complétée (à temps), c’est vite la panique, le chaos… et le moral en berne. C’est là qu’intervient le journal de bord. Personnellement, j’utilise un agenda avec une page par jour.

Mon journal de bord diffère de mon planning car il recense les tâches accomplies dans la journée. Et j’y note vraiment toutes mes actions. Le temps passé pour la collecte de données et pour l’écriture d’un article, ma veille sur les réseaux sociaux (activité extrêmement chronophage), les appels passés, la promenade de mon chien pendant la pause de midi, les échanges de mails avec mes clients, le tri des déchets…

Ainsi, quand j’ai terminé mes tâches, j’ai “bouclé” mes urgences (je suis mes priorités) et plusieurs activités annexes.

Le journal de bord me permet aussi de suivre et segmenter mes projets à long terme, de quantifier en heures et analyser mes missions, de débloquer des situations anxiogènes (administratives comme domestiques).

Le journal de bord pour plus d’oisiveté

Il deviendra votre plus fidèle allié quand vous déciderez de passer du temps dans votre jardin à lire. Vous vous octroierez 3 heures de détente ou de sport dans la semaine et sans culpabiliser. Car c’est bien de cette notion dont il est question: la diminution voire l’absence de culpabilité car les travaux avancent.

Le journal de bord est de même utile pour noter toutes mes réflexions (idées d’article, angle, personne à rencontrer, intérêt pour un livre).

Quel carnet pour avoir la paix?

Il existe des outils papier ou des applications numériques qui peuvent vous aider à tenir un carnet de bord.

Le plus simple sera le mieux. Si vous préférez utiliser votre smartphone, qu’il en soit ainsi. Pour ma part, j’ai toujours mon carnet avec moi dans mon sac quand je sors (à côté de mes cartes de visite). Et il n’est jamais inutile dans la journée. Je préfère noter au fur et à mesure de mes actions qu’à la nuit tombée ou pire le lendemain.

Vous-même, tenez-vous un journal de bord? Vous aide-t-il à débloquer des situations? Ou à vous souvenir de faits anodins de prime abord, mais qui se sont révélés fort utiles par la suite?

 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus